Olim (immigrants) are welcomed home in Israel. (
olim

Ce dernier groupe suit les traces des 740 autres olim (immigrants) qui se sont installés au sein de l’Etat hébreu cet été, en provenance de huit différents pays.

Par: JNS et l’équipe d’Unis avec Israël

Fuyant les difficultés économiques et la guerre que connaît actuellement leur pays d’origine, 400 nouveaux immigrants venus d’Ukraine sont arrivés mercredi et jeudi en Israël via deux vols spéciaux coordonnés par l’Association internationale des chrétiens et des juifs (IFCJ).

Ces derniers immigrants viennent ainsi désormais s’ajouter aux 740 autres personnes ayant emprunté 19 vols différents en provenance de huit pays pour rejoindre Israël et y établir résidence plus tôt cet été.

Depuis la révolution Maidan de 2013-2014 et la répression exercée par le gouvernement, ayant provoqué des violences dans les rues de Kiev, et suivies par une invasion de l’est de l’Ukraine soutenue par la Russie, de violents combats ont eu lieu à Marioupol, Donetsk et Lougansk. occupé par les séparatistes russes. De nombreux juifs y ont alors été forcés de quitter leurs maisons, tandis que d’autres ont vu leurs habitations, leurs synagogues et leurs communes endommagées par des bombardements, ou ont perdu des proches lors de ces événements.

En 2014, au moins 13 500 juifs avaient fui l’Ukraine.

Bon nombre de ceux qui restent sont âgés ou occupent encore un emploi dans le pays.

Au cours de l’année écoulée, Israël a accueilli plus de 28 000 nouveaux immigrants. Quelque 3,5 millions de personnes ont fait leur Aliyah (immigration en Israël) depuis 1948, soit 42% de la population totale.

En 2018, plus de 70 ans après l’Holocauste, la plus grande population juive du monde vit en Israël. Ce chiffre représente 43% de la communauté juive mondiale.