A terrorist prepares to fire a rocket at Israel. (Abed Rahim Khatib/ Flash90) (Abed Rahim Khatib/ Flash90)

Depuis septembre 2015, Israël connaît une vague incessante de terrorisme palestinien au cours de laquelle 450 attaques terroristes ont été perpétrées.

La plupart du temps, elles ont été menées par des jeunes, et alimentées par des discours de haine.

Ce dimanche, un civil israélien et père de 4 enfants, Ari Fuld, a rejoint la liste des victimes du terrorisme des trois dernières années. Depuis octobre 2015, 69 personnes innocentes ont été tuées dans des attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie (Judée-Samarie) et plus de 1 000 personnes ont été blessées.

Au total, 195 attaques à l’arme blanche, 202 attaques par balle et 68 attaques ont été perpétrées. La première de ces attaques a eu lieu le 1er octobre 2015, lorsque le rabbin Eitam Henkin et son épouse Naama ont été tués devant leurs quatre enfants après que des terroristes palestiniens aient tiré sur la voiture dans laquelle ils voyageaient.

En outre, depuis septembre 2015, au moins 730 roquettes ont été tirées sur Israël depuis la bande de Gaza. Entre juillet et août seulement, plus de 350 roquettes ont été tirées sur le territoire israélien.

Par ailleurs, depuis qu’ont débuté celles qu’on appelle les « Marches de retour » près de la frontière entre Gaza et Israël, unnouveau type de terrorisme a vu le jour parmi les palestiniens, consistant à envoyer des cerfs-volants et ballons incendiaires vers le sud d’Israël. Ces attaques ont provoqué environ 1 400 incendies qui ont causé de lourdes pertes économiques et environnementales au sud du pays.

Source: Aurora