shutterstock shutterstock
(shutterstock)

De nouveau, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un arabe israélien qui prévoyait de mener une attaque sur le sol de l’Etat hébreu au nom de l’Etat islamique.

Par Max Gelber, Unis avec Israël

Les forces israéliennes ont arrêté un arabe disposant de la nationalité israélienne qui prévoyait de mener une attaque terroriste inspirée par l’Etat Islamique (ISIS), a annoncé dimanche le Shin Bet (Agence de Sécurité d’Israël).

Le Shin Bet a arrêté Hassan Khaled Taher Sheikh Yousef, 27 ans, de la ville arabe de Taibeh dans le centre d’Israël, plus tôt ce mois-ci car il était soupçonné de soutenir Daesh et de planifier une attaque inspirée par le groupe terroriste.

L’enquête a révélé qu’en 2014-2015, Yousef s’était renforcé quant à sa pratique de l’islam, et s’était à ce titre rapproché de l’ idéologie de Daesh . Au cours de cette même période, il avait alors visité à plusieurs reprises les sites et documents internet de l’organisation terroriste, et était allé jusqu’à envisager de rejoindre l’organisation en Syrie.

L’enquête a également permis de démontrer que Yousef avait visionné des vidéos relatives à la préparation d’explosifs et avait par ailleurs tenté de convaincre une autre personne d’acheter un fusil d’assaut M16.

Au cours de l’été 2017, période marquée par les émeutes du Mont du Temple, Yousef a essayé de persuader ses camarades de se joindre à lui pour mener diverses attaques, notamment une fusillade à Jérusalem, un attentat à la voiture piégée devant le commissariat de Taibeh et une attaque à l’arme blanche.

Tous ceux qu’il a approchés ont toutefois rejeté ses propositions, et Yousef n’a finalement pas eu le courage d’agir de façon indépendante.

L’interrogatoire de Yousef a été mené par le bureau du procureur du district central, qui a déposé dimanche un acte d’accusation contre lui.

Le Shin Bet a souligné que le refus exprimé par les personnes contactées de participer aux plans de Yousef avait joué un rôle déterminant.

« Le Shin Bet considère les Israéliens qui soutiennent l’Etat islamique comme une menace sérieuse à la sécurité et continuera à suivre de près les suspects et prendra les mesures d’application nécessaires pour empêcher la propagation de l’idéologie de l’organisation en Israël, ainsi que le départ des Israéliens en vue de combattre dans les rangs de l’organisation « , a déclaré le Shin Bet.

En septembre dernier, le Shin Bet avait déjà arrêté trois arabes israéliens accusés d’avoir soutenu Daesh. Deux d’entre eux avaient prévu de perpétrer une attaque sur le Mont du Temple, semblable à l’attaque meurtrière observée en juillet.

Les forces de sécurité israéliennes ont dénoncé plusieurs cellules terroristes de l’EI , composées essentiellement d’Arabes détenteurs de la citoyenneté israélienne, opérant au sein même du territoire israélien. Des dizaines de suspects ont été arrêtés.

Israël craint que les citoyens qui rentrent chez eux après avoir combattu aux côtés de Daesh en Syrie n’utilisent leur expérience pour établir des réseaux terroristes et commanditer des attaques à travers le pays. Autre menace: la possibilité qui subsiste pour Daesh d’influencer les arabes israéliens par la voie des réseaux sociaux, dans le but de les convaincre d’attaquer l’Etat juif et ses citoyens.