A girl walk to lay flowers on a wall at the Botanical Gardens in Christchurch, New Zealand, Sunday, March 17, 2019. New Zealand's stricken residents reached out to Muslims in their neighborhoods and around the country on Saturday, in a fierce determination to show kindness to a community in pain as a 28-year-old white supremacist stood silently before a judge, accused in mass shootings at two mosques that left dozens of people dead. (AP Photo/Vincent Thian) AP Photo/Vincent Thian
Memorial in Christchurch, New Zealand. (AP Photo/Vincent Thian)

L’État d’Israël a présenté ses condoléances à la Nouvelle-Zélande à la suite du massacre de 50 fidèles musulmans dans les mosquées de Christchurch par un suprématiste blanc.

Par: TPS

À la suite de l’annonce d’un horrible massacre dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a répondu: “Israël pleure le meurtre aveugle de croyants innocents à Christchurch et condamne l’acte terroriste effronté en Nouvelle-Zélande.”

Israël adresse ses condoléances aux familles endeuillées et exprime ses meilleurs voeux de prompt rétablissement aux blessés“, a-t-il déclaré.

Le ministre des Affaires Etrangères, Israel Katz, a déclaré ‘”Israël présente ses condoléances au gouvernement et au peuple néo-zélandais ainsi qu’aux familles des personnes décédées après le crime de haine perpétré dans les mosquées de la ville de Christchurch”.

«Nous condamnons toute forme de terrorisme, de haine et de violence. Les torts causés à des personnes innocentes dans un lieu de prière sont inacceptables », a-t-il ajouté.

L’ambassade d’Israël en Nouvelle-Zélande a tweeté: «Nos pensées et nos prières accompagnent les victimes des attaques terroristes à Christchurch. Un jour tragique et triste pour la Nouvelle-Zélande. Nos pensées vont à toutes les personnes touchées par ce terrible événement.

Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère des Affaires Etrangères d’Israël, a déclaré «les pensées d’Israël vont aux familles des victimes de la terrible fusillade contre les mosquées à Christchurch. Nous exprimons notre totale solidarité avec la Nouvelle-Zélande et ses habitants. Nous ne devrions jamais laisser la haine, la violence et la terreur gagner.

Ata Alian, un ingénieur en logiciel du quartier Abu Dis à Jérusalem, est l’une des victimes du massacre. Il était marié et avait une fille de deux ans. Son père, le Dr Muhammad Alian, a également été blessé dans la fusillade et est toujours soigné dans une unité de soins intensifs alors qu’il est dans un état grave.