A man places flowers at the gate of the police headquarters in Carcassonne after the attack. (AP/Emilio Morenatti) (AP/Emilio Morenatti)
France attack

« Le monde civilisé doit s’unir et agir ensemble pour vaincre la terreur » a déclaré Netanyahou suite aux attaques terroristes ayant frappé la France.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Samedi soir, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a condamné les attaques terroristes islamistes ayant touché la France. Ces dernières ont coûté la vie à quatre personnes, et ont fait seize blessés. Ainsi, le Premier ministre a déclaré que « le monde civilisé (devait) s’unir et agir ensemble pour vaincre la terreur ».

« Je condamne les vicieuses attaques terroristes qui se sont tenues en France« , a alors déclaré Netanyahou.

« Au nom du Gouvernement israélien, j’adresse mes condoléances aux familles des personnes tuées et au peuple français », a t-il conclu.

Vendredi, un franco-marocain de 25 ans avait tué quatre personnes au cours d’un attentat dans un supermarché de Trèbes, dans le Sud de la France, ainsi que du car-jacking l’ayant précédé.

Le terroriste a fini par être abattu lorsque la police a pris d’assaut le supermarché.

L’une des victimes, le Lieutenant Colonel Arnaud Beltrame, 44 ans, s’était proposé en remplacement d’une otage. Il a été gravement blessé par les tirs du terroriste au cours de la tentative de sauvetage. Il est décédé samedi matin.

Le terroriste a déclaré être un « soldat » du groupe terroriste Etat Islamique.

L’agence de presse Aamaq, liée à l’organisation Etat Islamique, a affirmé que le terroriste avait agi en réponse aux appels du groupe de viser des Etats en coalition avec les Etats-Unis.

L’attaque a été la plus meurtrière depuis la prise de fonctions, au mois de mai dernier, du Président français Emmanuel Macron.

Le Président américain Donald Trump a lui aussi exprimé son soutien aux victimes de l’attaque mortelle, via tweeter. Il a alors affirmé condamner « les actes violents de l’attaquant, et toute personne ayant pu lui porter assistance« , avant de tweeter « Nous sommes avec vous @EmmanuelMacron! ».