KARNEI SHOMRON, ISRAEL - NOV 20, 2009 : An advertising placard for a new appartments in the settlement Neve Menachem which is, since 1991, a part of the local council Karnei Shomron. Photo by Gili Yaari / Flash 90 *** Local Caption *** äúðçìåú ùåîøåï ðåä îðçí ÷øðé ùåîøåï áðééä
An advertisement for new homes in Samaria.  (Gili Yaari / Flash 90)

Les communautés juives de Judée-Samarie croissent à un taux près de 60% supérieur à la croissance démographique globale d’Israël.

Par Associated Press et l’équipe d’Unis avec Israël

Mardi, un groupe voué au renforcement de la vie juive en Judée-Samarie a déclaré que le nombre de personnes vivant dans les communautés israéliennes établies dans ces régions avait augmenté beaucoup plus rapidement que l’ensemble de la population israélienne l’année dernière, et prédit une croissance encore plus rapide à l’avenir grâce aux politiques de l’administration Trump.

Baruch Gordon, directeur d’une organisation fournissant des statistiques précises sur la population juive en Judée-Samarie, se basant sur des données du ministère de l’Intérieur israélien, a déclaré que la Maison Blanche avait établi un environnement beaucoup plus convivial pour les communautés juives, ouvrant ainsi la voie à une montée en flèche des constructions dans les années à venir.

« C’est tout simplement ouvert. Il n’y a plus de nuage qui le recouvre« , a déclaré Gordon.

Le rapport est parrainé par Bet El Institutions, une organisation de premier plan qui entretient des liens avec certains des conseillers les plus proches du président Donald Trump au Moyen-Orient, notamment l’Ambassadeur des États-Unis en Israël, David Friedman, ancien président de l’organisation.

Jared Kushner, le gendre conseiller de Trump au Moyen-Orient, a fait un don au groupe, tout comme Trump lui-même.

Les dernières données démontrent que la population des communautés juives de Judée-Samarie est passée à 449 508 au 1er janvier, en hausse de 3,3% par rapport aux 435 159 personnes de l’année précédente.

En comparaison, la population totale d’Israël a augmenté de 1,9% l’année dernière pour atteindre 8,907 millions de personnes, selon le Bureau central des statistiques.

Le ministère de l’Intérieur n’a pas été en mesure de confirmer les chiffres, mais a confirmé qu’il était en contact avec le groupe de Gordon et a déclaré que les chiffres paraissaient authentiques.

Les données ont exposé une forte croissance dans les communautés juives à tous les niveaux, des grandes villes situées près des centres de population israéliens aux communes isolées situées au cœur de la Judée-Samarie.

Gordon a évoqué plusieurs raisons permettant d’expliquer cette croissance rapide. On estime que les deux tiers de la population de Judée-Samarie sont des juifs religieux, qui ont tendance à avoir des familles plus nombreuses. En outre, il a déclaré que les prix plus abordables en matière de logement avaient attiré grand nombre de jeunes familles.

De surcroît, il a déclaré que l’attitude de l’administration Trump à l’égard des communautés juives de Judée-Samarie jouait également un rôle important.

Le Président Barack Obama, à l’instar d’une série de prédécesseurs républicains et démocrates, s’est opposé aux communautés juives de Judée-Samarie, les considérant comme des obstacles à la paix; et a fait pression sur Israël afin que soit mis un terme à la construction.

L’attitude de Donald Trump, quant à elle, a été différente envers la politique de construction. Tout en appelant parfois à la retenue, la Maison Blanche est ainsi ailleurs restée silencieuse alors qu’Israël a procédé à de nombreux développements. Cette atittude a permis à Israël de préparer le terrain à une montée en puissance de la construction qui devrait se concrétiser d’ici un an ou deux, a déclaré Gordon.

« Depuis le changement d’administration américaine, l’atmosphère pour les permis de construire est devenue beaucoup plus facile. Ils sont accordés avec une plus grande facilité« , a-t-il déclaré.

« Je pense qu’avec le prochain rapport et certainement ceux qui suivront,nous allons commencer à voir une énorme augmentation des chiffres ici« , a-t-il ajouté.

Les chiffres n’incluent pas les données pour les parties orientales de Jérusalem, où vivent plus de 200 000 Juifs israéliens.

Les palestiniens revendiquent à la fois la Judée, la Samarie et les parties orientales de Jérusalem, zones conquises par Israël lors de la guerre du Moyen-Orient de 1967, en vue d’y établir un futur État indépendant.

Un responsable de l’ambassade américaine a déclaré que Trump avait clairement énoncé sa position sur les colonies de peuplement et reçu des promesses israéliennes de prendre en compte ses préoccupations.

« L’administration est fermement résolue à rechercher une paix globale entre israéliens et palestiniens« , a déclaré ce responsable, s’exprimant sous couvert d’anonymat en vertu d’un protocole diplomatique.

Selon le groupe d’extrême gauche Shalom Ahshav, qui s’oppose aux communautés juives de Judée-Samarie, l’effet Trump « ne peut être vu à ce stade » en raison du décalage entre l’approbation des permis et la construction proprement dite.