Benjamin Netanyahu (Screenshot)
Benjamin Netanyahu

« Ce n’est que lorsque nos voisins seront convaincus que notre force et notre présence ici sont des faits irréfutables que certains d’entre eux seront alors convaincus qu’il faut faire la paix avec nous », a déclaré le dirigeant israélien.

Par The Algemeiner

La paix ne peut être obtenue «que par la force», a déclaré mardi le Premier ministre Benjamin Netanyahou.

S’exprimant lors d’une cérémonie commémorative organisée à Jérusalem par l’ancien Premier ministre Levi Eshkol, Netanyahou – le dirigeant du Likoud qui souhaite briguer un cinquième mandat de Premier ministre aux élections d’avril à la Knesset – a déclaré: « Ce n’est que lorsque nos voisins seront convaincus que notre présence ici est un fait irréfutable, ce n’est qu’ainsi que certains d’entre eux seront persuadés de faire la paix avec nous, et nous faisons pleinement progresser ce processus de reconnaissance et d’accord avec nos voisins restants, pas avec tous, mais avec la plupart d’entre eux.  »

« Nous le faisons avec de vastes segments du monde arabe et islamique dans le cadre d’un processus de normalisation accéléré, dont le public ne peut voir qu’une seule partie« , a-t-il ajouté. « Nous organisons également ce processus en secret, et Israël est actuellement en contact avec une demi-douzaine de pays arabes et islamiques importants, qui jusqu’à récemment étaient hostiles à Israël. »

Netanyahou fera face à un défi de taille lors du prochain vote de la liste commune des centristes bleus et blancs, menée par Benny Gantz et Yair Lapid. Cependant, sur un certain nombre de questions de sécurité essentielles, y compris la menace posée par l’Iran, un large consensus se dégage entre tous les principaux partis israéliens.

« Nous continuons à prendre des mesures énergiques contre les tentatives de l’Iran d’implanter militairement sa présence en Syrie« , a déclaré mardi Netanyahou. « Nous le faisons également face à l’agression du Hezbollah et du Hamas, dont nous détruisons systématiquement les tunnels. »