Booking

Un site de réservation de voyages en ligne populaire a supprimé la mention de Jérusalem comme «colonie israélienne» après avoir été contacté et interrogé par un journal juif belge.

Par: JNS et l’équipe d’Unis avec Israël

Le service de réservation de voyages en ligne Booking.com a effacé la mention qu’il faisait d’Israël comme «colonie israélienne» après avoir été contacté par un journal juif belge qui souhaitait quelques réponses.

Booking.com, basé à Amsterdam, a procédé au changement mardi dernier, quelques heures seulement après avoir été contacté par écrit par le rédacteur en chef du journal Joods Actueel d’Anvers, demandant pourquoi le site se référait à la ville historique historique comme une « colonie« .

« Je pensais que c’était un canular jusqu’à ce que je jette un coup d’œil et que je le constate de mes propres yeux », a déclaré le rédacteur Michael Freilich, après avoir été conseillé par un lecteur.

Désormais, sur le site Internet Booking.com; Israël apparaît comme une ville israélienne.

La société n’a pas répondu à Freilich.

Israël a été à plusieurs reprises contraint de faire face à des organisations et entreprises cherchant à véhiculer des idées politiques à travers leurs services.

A titre d’exemple, HarperCollins, l’une des principales maisons d’édition du monde, a omis Israël de ses atlas destinés aux écoles anglophones du Moyen-Orient, s’alignant face aux pressions du monde arabe sur la question.

Cette flagrante distorsion de la réalité avait entraîné un tollé général, obligeant HarperCollins à présenter des excuses publiques. La société avait annoncé que l’atlas « avait été retiré de la vente dans toutes les zones géographique et que tout le stock restant serait détruit », avant d’ajouter: « HarperCollins s’excuse sincèrement pour cette omission et pour toute infraction commise.  »

De même, CNN avait remplacé Israël par « Palestine » (sur une carte), mais avait été contraint de réparer l’erreur suite aux protestations publiques.

À la suite des mesures prises par Honest Reporting et des plaintes déposées auprès de CNN par plusieurs de ses abonnés, CNN avait retiré la carte en question et l’avait remplacée par une autre image.