Shutterstock Shutterstock

Le délégué américain auprès de l’Etat hébreu a salué lundi la coopération américano-israélienne après que Moderna a annoncé que son vaccin expérimental contre le Covid-19 était efficace à 94,5% pour prévenir la maladie.

Par l’équipe d’Algemeiner

Notant que le médecin-chef de Moderna, Tal Zaks, est un israélien qui a étudié à l’Université Ben-Gourion du Néguev, l’ambassadeur David Friedman a tweeté: «Un excellent exemple supplémentaire d’israéliens et d’américains travaillant ensemble pour rendre le monde meilleur!»

Zaks a déclaré lundi à BBC News: «L’efficacité globale a été remarquable… c’est une belle journée.»

Début juin, comme le rapporte The Algemeiner, Zaks a crédité «l’éducation de première classe» qu’il a reçue à l’Université Ben-Gurion, mais a noté que la façon dont Israël avait fait de lui ce qu’il est «commence en fait à l’époque où j’étais médecin dans l’armée israélienne. »

À cette période, Zaks avait prédit que Moderna, basé au Massachusetts, serait en mesure de produire «un milliard de doses» d’un vaccin Covid-19 en 2021.

Plus tard en juin, Israël a signé un accord avec Moderna pour l’achat futur de son vaccin.