Shutterstock Shutterstock

Le nombre de patients gravement malades a également diminué au cours de cette période, ce qui indique que la vaccination aide à prévenir la morbidité.

Source : Aurora

Les cas de coronavirus ont de nouveau augmenté au cours des deux dernières semaines. Cependant, les cas graves et les décès continuent de baisser.

Cela montre que la campagne de vaccination réussie en Israël contribue à prévenir une résurgence majeure de la morbidité.

Au 14 juin, il y avait 206 cas actifs en Israël, un nombre qui est passé à 1 254 aujourd’hui. Mais depuis, un seul décès a été enregistré dans le pays, et les cas graves sont passés de 30 à 22.

Selon les derniers chiffres du ministère de la Santé, 51 % des infections actives concernent des israéliens âgés de 19 ans ou moins, et 77,3 % des personnes hospitalisées dans un état grave ne sont pas vaccinées.

De plus, le nombre de nouveaux cas et le taux de positivité ont lentement diminué ces derniers jours puisque plus de 200 infections ont été enregistrées jeudi et vendredi de la semaine dernière.

Les taux de vaccination ont également recommencé à augmenter ces derniers jours, alors que le gouvernement exhorte les enfants âgés de 12 à 15 ans à se faire vacciner.

Pour lutter contre l’augmentation des infections, le ministère de la Santé a de nouveau imposé l’utilisation de masques dans les espaces clos. De même, le gouvernement a durci les règles concernant les déplacements.

Jusqu’à présent, en Israël, 840 995 cas de coronavirus ont été enregistrés depuis le début de la pandémie et 6 429 personnes sont décédées. De plus, plus de 5,1 millions de personnes ont reçu les deux doses du vaccin.