Un groupe d’agriculteurs indiens est sur le point d’arriver en Israël pour y recevoir une formation dispensée par l’Etat hébreu quant à un domaine dans lequel il excelle: celui de l’agriculture.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Un groupe de 26 agriculteurs de la région de Jharkhand, en Inde, se rendra en Israël pour y apprendre de nouvelles techniques agricoles avancées.

L’Inde Wio News a rapporté la semaine dernière que le ministre en chef du Jharkhand, Raghubar Das, avait annoncé sur Twitter la semaine dernière l’envoi d’une délégation.

Les agriculteurs, accompagnés d’autres représentants de l’Etat, arriveront en Israël dans le cadre d’une visite de quatre jours durant laquelle ils apprendront à surmonter les défis posés par le manque d’irrigation; et à générer de «meilleurs produits comme Israël», qui a surmonté de nombreux changements climatiques semblables depuis sa création.

Actuellement, les agriculteurs sont confrontés au manque d’installations d’irrigation et à la pénurie de terres destinées à l’agriculture. Ils ne pratiquent qu’une seule récolte par an. Cependant, Israël a surmonté des problèmes similaires en utilisant des méthodes d’agriculture technologiquement avancées. Ces techniques leur seront bénéfiques, et elles pourront même (aider à) surmonter les défis actuels », a déclaré Das, cité par PTI.

Le ministre en chef a expliqué que les fermiers serviraient de “maîtres formateurs” pour relayer le savoir-faire israélien après leur retour en Inde.

Das a en outre noté que, alors que la région du Jharkhand connaît actuellement un retard dans la production de céréales, ses agriculteurs espéraient non seulement devenir autosuffisants, mais également pouvoir importer leurs céréales vers d’autres États.

L’aide d’Israël aux agriculteurs indiens: une histoire de longue date

Il s’agit de la première fois que des agriculteurs du Jharkhand visitent Israël. Cependant, dans le domaine agricole, les coopérations entre Israël et l’Inde sont établies de longue date, l’Etat hébreu ayant depuis longtemps déjà témoigné sa volonté de venir en aide aux agriculteurs indiens.

Ainsi, au mois de mai dernier, l’Université de Tel Aviv et l’Organisation Philanthropique indienne TATA FIDUCIES ont lancé le Centre indien pour Agri & Allied Tech (I-CAT) dont l’objectif est de permettre aux agriculteurs de l’Etat de l’Andhra Pradesh dans le sud de l’Inde de bénéficier de techniques et de technologies israéliennes.

En octobre 2017, grâce au système d’irrigation au goutte-à-goutte israélienne, 15 000 agriculteurs du Karnataka, au Sud-Ouest de l’Inde, ont procédé à leur première récolte de mousson depuis des années.

De même, la société de biotechnologie israélienne, BioFeed, a mis au point une solution «sans pulvérisation» pour tuer les moucherons de fruits qui ont dévasté les plantations de mangues en Inde.

En 2016, l’État indien d’Haryana a lancé des projets de micro-irrigation basés sur la base l’expertise israélienne sur 14 sites.

En Décembre 2015, le centre de légumes Indo-Israélien d’excellence en Haryana a connu une augmentation du nombre de jeunes plants annuellemnt cultivés par les agriculteurs de l’Etat . Leur chiffre est ainsi passé d’un demi-million en 2011 à six millions en 2015. Les agriculteurs du Punjab, du Rajasthan et Himachal Pradesh utilisent également les installations israéliennes.

En avril 2015, l’Inde a signé un protocole d’accord avec Israël concernant la création d’un centre de développement laitier à Haryan. Ce dernier comprend une ferme laitière modèle avec 110 vaches pour enseigner aux agriculteurs indiens les techniques israéliennes en vue de les aider à augmenter leur production de lait