Prof. Yoram Shiftan with the Safarcon app. (Technion Spokesperson's Office)
Safarcon app

«Le problème de l’accessibilité aux transports en commun est considéré comme l’un des obstacles les plus importants auxquels les femmes sont confrontées», a déclaré une développeuse.

Par Brian Blum, ISRAEL21c

Les transports constituent l’un des obstacles les plus importants à l’intégration des femmes israélo-arabes au marché du travail, ainsi qu’à une plus grande représentation sur la scène publique. Le service de bus depuis les villages arabes du nord d’Israël est au mieux sporadique.

Faire de l’auto-stop avec un inconnu n’est pas non plus une réelle option. Une enquête menée par des chercheurs du Technion – Israel Institute of Technology auprès de 117 femmes de 10 communautés du nord du pays a révélé que la plupart des personnes interrogées avaient déclaré que, pour des raisons de sécurité personnelle, elles ne se sentiraient à l’aise que si elles voyageaient avec des conducteurs qu’elles connaissent.

Pour remédier à ces deux problèmes, le Transportation Research Institute du Technion et Kayan, une organisation féministe à but non lucratif, a développé Safarcon (terme arabe pour «vos voyages»), une nouvelle application de covoiturage spécifiquement conçue pour les femmes du secteur arabo-israélien. Safarcon bénéficie du soutien du bureau de l’expert scientifique en chef du ministère des Transports.

Safarcon en langue arabe est gratuit pour les utilisatrices. il relie les conducteurs aux passagers qui doivent atteindre la même destination.

Quatre-vingt-dix-huit pour cent des femmes des villages arabes d’Israël ont accès à un smartphone, ont précisé les chercheurs, et 73% ont un permis de conduire.

«L’application est également disponible pour les hommes, mais son objectif principal est d’accroître la mobilité des femmes dans les transports», a souligné le professeur Yoram Shiftan du Technion, qui a dirigé le développement.

L’équipe de l’application comprenait les docteurs Robert Ishaq et Ebtihal Shety de la faculté d’ingénierie civile et environnementale du Technion, ainsi que Rafah Anabtawi et Mona Mahajneh de Kayan.

«Le problème de l’accessibilité aux transports en commun est considéré comme l’un des obstacles les plus importants auxquels les femmes sont confrontées», a déclaré Anabtawi. «Cette application, conçue en fonction des besoins des femmes arabes, [prend en compte les spécificités culturelles et sexuelles [et] peut apporter une solution, même partielle, aux limitations de la mobilité de ville en ville.»