Ukrainian orphans celebrate their bar mitzvah at the Western Wall, April 11, 2022. (Twitter/Sceenshot) Ukrainian orphans celebrate their bar mitzvah at the Western Wall, April 11, 2022. (Twitter/Sceenshot)

Related:

« Ces garçons dont la vie était en plein bouleversement au milieu d’une guerre brutale il y a quelques semaines à peine ont maintenant la chance de célébrer leur bar-mitsva en ce lieu le plus sacré et le plus spécial. »

Par Pessa’h Benson, Unis avec Israël

120 réfugiés orphelins de la ville ukrainienne de Jytomyr ont célébré lundi sa bar mitzvah au Mur Occidental.

Les garçons faisaient partie d’un groupe d’enfants forcés de fuir l’Ukraine après l’invasion russe. Ils vivent actuellement dans le village de Nes Harim, près de Jérusalem.

« Notre objectif avec cet événement est de fournir à chaque garçon ici aujourd’hui, qui a vécu ses propres traumatismes, la compréhension que ce moment spécial de sa vie n’a pas été oublié« , a expliqué le rabbin Sholom Duchman, directeur de Colel Chabad, qui organise une bar mitzvah annuelle pour les orphelins, à laquelle les ukrainiens se sont joints.

« Il y a quelque chose d’incroyablement gratifiant de savoir que ces garçons dont la vie était complètement bouleversée au milieu d’une guerre brutale il y a quelques semaines à peine sont maintenant bénis de célébrer leur bar-mitsva dans cet endroit le plus sacré et le plus spécial », a déclaré le rabbin.

Le Colel Chabad organise chaque année une bar-mitsva de groupe pour les orphelins le jour de l’anniversaire de feu le rabbin Loubavitch Menachem Mendel Schneerson. Un événement similaire de bat mitzvah pour les filles a eu lieu en mars.

Les garçons reçoivent des téfilines, des bons d’achats pour de nouveaux vêtements et d’autres cadeaux. Au Mur des Lamentations, des volontaires aident les garçons à mettre leurs tefillin et à danser pour célébrer leur passage à l’âge adulte.

« C’est un jour important pour moi », a déclaré Tima Kabakov, garçon bar-mitsvah, à Ynet. Le jeune de 14 ans a déclaré qu’il marquait tardivement sa bar mitzvah.

« Il y a deux mois, je ne savais pas que j’allais faire [une] bar-mitsva en Israël, [au] Kotel… Je ne peux pas l’expliquer [avec des] mots« , a-t-il déclaré. Une bar mitzvah « est le jour le plus important pour chaque garçon juif, et en plus elle a lieu [au] Kotel, ce lieu kodesh [saint]. Je suis vraiment excité. »

Kabakov a déclaré que lui et sa mère aimeraient retourner en Ukraine après la guerre, mais qu’il envisageait de revenir faire son alyah plus tard.

« J’aime vraiment Israël », a-t-il déclaré. « Les gens ici sont si adorables, serviables et je suis reconnaissant envers Israël. »

Environ 5 000 Juifs vivaient à Jytomyr avant l’invasion russe.