Hamas members march with rockets in Gaza. (Abed Rahim Khatib / Flash90) Palestinians march with rockets in Gaza. (Abed Rahim Khatib / Flash90)

Une attaque massive de roquettes terroristes contre des civils israéliens a fait des premières victimes. Tsahal a immédiatement riposté, tuant des terroristes de haut rang; Le chef d’état-major de Tsahal ordonne le rappel de 5 000 réservistes.

Par Yakir Benzion, Unis avec Israël

Deux habitants de la ville côtière d’Ashkelon ont été tués mardi et des dizaines de personnes ont été blessées après que des terroristes palestiniens à Gaza aient tiré des centaines de roquettes sur des villes israéliennes.

Les attaques ont commencé lundi lorsque des terroristes à Gaza ont tiré sept roquettes sur Jérusalem, affirmant qu’ils soutenaient les émeutiers arabes à Jérusalem qui «défendaient» la mosquée Al Aqsa sur le mont du Temple à Jérusalem, puis en ont tiré des dizaines d’autres sur des villes israéliennes plus proches de Gaza.

Les roquettes tirées sur Jérusalem ont explosé dans les communautés à l’ouest des villes, provoquant des incendies et des dégâts, mais aucun blessé. Les tirs de roquettes ont continué toute la nuit avec plus de 500 roquettes tirées sur les centres civils israéliens mardi après-midi.

Le système de défense antimissile israélien du Dôme de Fer a abattu des dizaines de roquettes qui auraient explosé dans des zones peuplées, mais plusieurs roquettes ont réussi à  éviter les défenses, dont deux qui ont percuté des résidences à Ashkelon.

Deux femmes ont été tuées lorsque les roquettes ont explosé dans une maison privée et dans un immeuble. Au moins 40 autres, dont plusieurs enfants et une femme enceinte, ont été blessés – dont une grièvement.

« Le Hamas a tiré 137 roquettes sur Ashkelon en un seul barrage. Cibler des civils est un crime de guerre », a tweeté le porte-parole des Affaires arabes du Premier ministre Benjamin Netanyahou, Ofir Gendelman.

Les israéliens vivant dans la zone proche de la bande de Gaza disposent généralement d’un maximum de 15 secondes pour se mettre à l’abri après que le radar détecte les lancements de roquettes et déclenche des sirènes de raid aérien. Ce temps s’étend à 90 secondes pour la région de Jérusalem – le temps qu’il faut à la roquette pour partir de Gaza avant d’exploser à la fin de son vol.

En réponse, Tsahal a attaqué des cibles du Hamas et du Jihad islamique. Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kochavi a ordonné le rappel de 5 000 réservistes à la suite de l’escalade de la situation sécuritaire.

L’armée israélienne a déclaré que plus de 130 frappes avaient tué des hauts responsables du Jihad islamique, dont le chef de son programme de roquettes.

La première attaque à la roquette lundi est survenue alors qu’Israël célébrait le Jour de Jérusalem, commémorant la réunification de la ville en 1967. Peu de temps après les premières attaques à la roquette, Netanyahou a lancé un avertissement sévère au groupe terroriste du Hamas qui contrôle Gaza.

« Nous nous battons sur plusieurs fronts: Jérusalem, Gaza et ailleurs dans le pays. Ce soir, le jour de Jérusalem, les organisations terroristes de Gaza ont franchi une ligne rouge et nous ont attaqués avec des missiles dans la banlieue de Jérusalem« , a déclaré Netanyahou. .

« Israël répondra avec une grande force », a-t-il ajouté. « Nous ne tolérerons pas d’attaques sur notre territoire, notre capitale, nos citoyens et nos soldats. Quiconque nous attaquera paiera un lourd tribut ».

Get the Latest News from Israel!