Míssil contra Israel (arquivo) Míssil contra Israel (arquivo)

Source: Aurora

Le porte-parole de l’armée a confirmé que deux lancements avaient été identifiés entre Gaza et le territoire israélien. Aucun blessé ou dommage significatif n’a été signalé. Les alarmes ont retenti dans une communauté israélienne du Conseil régional de Shaar Haneguev, près de la bande de Gaza.

La première roquette a été tirée vers neuf heures du soir et un deuxième projectile a été lancé vers une heure du matin.

Depuis vendredi dernier, au moins six roquettes ont été tirées de Gaza vers Israël.

Plusieurs heures après le lancement du premier projectile, un porte-parole de l’armée israélienne a confirmé qu’ils avaient attaqué plusieurs cibles du Hamas sur une base navale à Gaza.

“Les forces de défense israéliennes vont continuer à s’opposer aux tentatives de blesser des civils israéliens et à tenir l’organisation terroriste du Hamas pour responsable des événements survenus dans la bande de Gaza et en émanant“, ont-ils souligné.

Vendredi, un lancement a été identifié depuis Gaza, qui a été intercepté par le système Dôme de Fer. En réponse à la fusée, l’armée israélienne a attaqué deux infrastructures souterraines du Hamas.

Samedi, les alarmes ont de nouveau sonné dans plusieurs villages du sud du pays. Le porte-parole des forces de défense israéliennes a confirmé qu’au moins trois roquettes tirées depuis la bande de Gaza avaient été identifiées. Deux des projectiles ont été interceptés par le système de défense anti-aérienne Dôme de Fer.

En outre, ces derniers jours, l’armée israélienne a déjoué plusieurs tentatives d’infiltration d’Israël armé par des terroristes palestiniens, certains même avec armés de lance-grenades et de longues armes.

La roquette a également été lancée quelques heures avant que l’envoyé du gouvernement qatari, Mohammed al-Emadi, n’entre à Gaza pour superviser la livraison de 25 millions de dollars supplémentaires à la population locale.

Mardi, le mouvement terroriste du Hamas aurait menacé Israël d’une escalade de la violence à la frontière si l’Etat hébreu entravait l’entrée d’argent que le Qatar avait promis à l’enclave côtière et n’augmentait pas l’approvisionnement en électricité.

“Les factions ont lancé une menace directe aux interlocuteurs: si l’ennemi ne met pas en œuvre les accords, permettant l’entrée de fonds qataris et augmentant la quantité d’électricité fournie ce week-end, nous nous dirigerons vers une escalade sur le terrain”, a déclaré l’un des membres du Hamas au journal libanais Al Akhbar.

Pour sa part, le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, avait précédemment souligné que “si nécessaire, nous participerons à une opération de grande envergure [à Gaza], sans rapport avec les élections”, prévues pour le 17 septembre. “Avec ou sans élections, nous ferons tout ce qui est nécessaire à la sécurité d’Israël”, a déclaré le Premier ministre félicitant les soldats des Forces de défense israéliennes pour leur réaction aux récents affrontements à la frontière avec Gaza.