Anti-Israel BDS activists in France. (CC BY-SA, Odemirense/Wikimedia)
BDS France

Une étude approfondie a révélé que la campagne de boycott anti-Israël avait totalement échoué quant à son objectif de nuire à l’Etat hébreu. Bien au contraire, certaines entreprises en retirent même des profits!

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Le mouvement anti-israélien de boycott, désinvestissement et sanctions (BDS) a échoué de manière conséquente: l’impact des dizaines de campagnes menées est absolument nul sur l’économie israélienne.

Selon les données financières publiées par Globes Israël la semaine dernière, les dégâts causés par BDS sur l’économie israélienne seraient proches de 0,004%. Pire, les campagnes de boycott se révèlent même positives pour certaines entreprises.

L’étude a été initiée par le ministère israélien des Affaires Stratégiques en 2010 et, à la suite de questionnaires adressés à des centaines de dirigeants de grandes entreprises israéliennes, tous les secteurs économiques confondus, a révélé que le BDS avait échoué dans sa mission.

Lorsqu’on leur a demandé d’évaluer de manière chiffrée les pertes subies par leurs entreprises à la suite du boycott économique initié par le BDS, la proportion d’entreprises israéliennes pouvant affirmer avoir été endommagées par les mesures de boycott était d’environ 0,75%.

Dans chaque cas, le taux des dommages subis représentait moins de 10% des revenus de l’entreprise, même pendant l’opération bordure protectrice menée par Israël pour faire face aux attaques terroristes subies tout au cours de l’été 2014. Les autres années, aucun dommage n’a pu être constaté par les entreprises interrogées.

Tous chiffres confondus, la proportion cumulée de dommages économiques depuis 2010 est de 0,004%. En termes concrets, si le revenu annuel de l’économie israélienne atteignait en moyenne 1 million de NIS, les dommages résultant des sanctions auraient été de 40 NIS (12 dollars), une somme tout à fait négligeable.

 

BDS aide les entreprises israéliennes!

Certaines entreprises ont même tiré profit des campagnes menées à leur encontre par l’organisation BDS!

Une entreprise israélienne a rapporté que les militants du BDS qui manifestaient devant son magasin à Londres avaient mis un terme à leurs manifestations au bout de deux jours, lorsque leurs protestations ont cessé d’intéresser les médias. Or, au lendemain de leur départ, le nombre de visiteurs de la boutique atteignait le quadruple du chiffre généralement observé; en effet, alors que la boutique ne connaît généralement qu’une clientèle de confession juive, les locaux non juifs désireux de témoigner leur soutien à Israël se sont rendus dans le magasin en signe de soutien suite aux actions de BDS.