Shutterstock Shutterstock

Selon une étude du ministère de la Santé, 80 % des Israéliens immunisés n’ont infecté personne d’autre dans les lieux publics.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

De nouvelles données du ministère de la Santé indiquent que les israéliens vaccinés sont beaucoup moins susceptibles de propager le Covid dans les lieux publics.

Bien que le vaccin Pfizer n’offre pas une protection à 100 % contre l’infection corona, y compris contre de nouvelles souches telles que la variante Delta, il semble avoir un effet inhibiteur sur sa capacité à se propager.

Selon un rapport de Channel 12, 80% des personnes vaccinées qui ont récemment contracté le virus ne l’ont pas propagé à d’autres dans des lieux publics tels que des synagogues, des restaurants, des théâtres et des salles de réception.

Sur les autres, 10 % ont transmis le virus à une personne et 3 % l’ont transmis à deux ou trois autres. Il n’a pas pu être déterminé si 7% avaient propagé Covid à d’autres ou non.

Le rapport de Channel 12 n’a pas indiqué combien de personnes avaient été infectées par des personnes non vaccinées sur ces sites publics.

Jeudi, le Premier ministre Naftali Bennett a averti qu’un million d’israéliens non vaccinés représentaient un risque pour le reste de la population. Ceux qui ne se font pas vacciner, a-t-il averti, seront confrontés au choix de payer pour leurs propres tests Covid ou de se voir refuser l’accès aux synagogues, cinémas, événements sportifs et autres rassemblements de ce type.

Selon les chiffres publiés samedi par le ministère de la Santé, Israël compte 11 102 cas actifs de Covid, dont 89 sont graves. Près de 5,3 millions d’israéliens ont reçu les deux doses du vaccin corona.

Au total, 6 458 israéliens sont morts du Covid.