Israeli forces at the scene of the shooting attack in Barkan industrial zone. (Flash90)
Barkan attack

« La première série de sanctions imposées par les États-Unis a eu un impact considérable sur l’Iran – inflation et réduction des investissements étrangers – et, de toute évidence, la seconde en aura un plus grand« , dans la mesure où « il ne sera plus en mesure de financer le terrorisme » par le biais du « Hezbollah, de Hamas et de leurs filiales au Yémen et en Irak « , a annoncé dimanche le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, à l’occasion d’une conférence organisée par l’Institut d’Etudes Stratégiques de Jérusalem.

Cependant, les sanctions qui seront mises en place le 4 novembre ne seront pas suffisantes pour que ce régime renonce à sa décision d’obtenir l »arme nucléaire, bien qu’elles puissent générer des pressions internes. C’est pourquoi il faut essayer de l’en « dissuader » tout en se préparant à tous les scénarios, a t-il exprimé.

Simultanément, Israël devrait « porter un coup de poing » à l’otganisation terroriste palestinienne afin de rétablir le calme dans la bande de Gaza, qu’elle contrôle de facto, a déclaré le responsable.

Source: Aurora