Israeli forces at the scene of the shooting attack in Barkan industrial zone. (Flash90) (Flash90)
Barkan attack

“La première série de sanctions imposées par les États-Unis a eu un impact considérable sur l’Iran – inflation et réduction des investissements étrangers – et, de toute évidence, la seconde en aura un plus grand“, dans la mesure où “il ne sera plus en mesure de financer le terrorisme” par le biais du “Hezbollah, de Hamas et de leurs filiales au Yémen et en Irak “, a annoncé dimanche le ministre israélien de la Défense, Avigdor Liberman, à l’occasion d’une conférence organisée par l’Institut d’Etudes Stratégiques de Jérusalem.

Cependant, les sanctions qui seront mises en place le 4 novembre ne seront pas suffisantes pour que ce régime renonce à sa décision d’obtenir l”arme nucléaire, bien qu’elles puissent générer des pressions internes. C’est pourquoi il faut essayer de l’en “dissuader” tout en se préparant à tous les scénarios, a t-il exprimé.

Simultanément, Israël devrait “porter un coup de poing” à l’otganisation terroriste palestinienne afin de rétablir le calme dans la bande de Gaza, qu’elle contrôle de facto, a déclaré le responsable.

Source: Aurora