Related:

Des dissidents iraniens et des expatriés se rendront en Israël sous la forme d’une délégation « de solidarité ».

Par Sharon Wrobel, The Algemeiner

Un groupe d’expatriés iraniens, dont d’anciens prisonniers politiques, se rendra en Israël cette semaine pour exprimer son soutien aux citoyens israéliens après les récents affrontements avec les groupes terroristes palestiniens parrainés par l’Iran.

Le groupe d’iraniens, qui arrivera en Israël pour une visite de quatre jours lundi, rencontrera des responsables israéliens à Jérusalem, à Tel-Aviv et dans un certain nombre d’autres endroits près des frontières avec la Syrie et la bande de Gaza.

La mission cherche à « raviver les liens millénaires entre les peuples iranien et israélien au mépris de l’antisémitisme génocidaire en cours de la République islamique », a déclaré iVOL, qui a organisé la délégation.

Elle sera notamment composée de plusieurs dissidents iraniens ainsi que d’anciens responsables de l’administration Trump, dont Victoria Coates, ancienne conseillère adjointe américaine à la sécurité nationale ; Ellie Cohanim, ex-envoyée spéciale adjointe des États-Unis pour lutter contre l’antisémitisme ; et Len Khodorkovski, ancien sous-secrétaire adjoint et conseiller principal au Département d’État.

« L’été dernier, les accords d’Abraham ont démontré le potentiel croissant de paix au Moyen-Orient et ont entraîné une plus grande sécurité et prospérité pour Israël et plusieurs voisins à majorité musulmane. Le peuple iranien mérite également de participer à la sécurité et à la prospérité qui en résultent, malgré les politiques hostiles et antisémites du régime de Téhéran », a commenté Coates.

« iVOL a été l’un des premiers défenseurs des accords de Cyrus, un futur accord de paix entre un Iran démocratique et l’État juif d’Israël inspiré par Cyrus le Grand. Cette mission iVOL est une étape importante vers la réalisation de cette vision, une fois que la République islamique aura rejoint tant d’autres régimes autoritaires impitoyables sur le tas de cendres de l’Histoire », a-t-elle poursuivi.

Les accords de Cyrus, une initiative proposée par Coates et Khodorkovski, appellent à un accord de normalisation similaire à celui négocié dans le cadre des accords d’Abraham entre Israël et les nations arabes. L’Iran a été le deuxième pays à majorité musulmane à reconnaître Israël comme État souverain dans les années 1950, après la Turquie.

« Nous amenons la première délégation iranienne en Israël la semaine prochaine, bientôt inchallah une délégation libanaise », a déclaré Cohanim.

Related: