îôâù èøéìèøìé ùì äéåòöéí ìáéèçåï ìàåîé ùì éùøàì àøöåú äáøéú åøåñéä òí øàù äîîùìä áðéîéï ðúðéäå äéåòõ ìáéèçåï ìàåîé îàéø áï ùáú äéåòõ ìáéèçåï ìàåîé äàîøé÷àé â'åï áåìèåï åäéåòõ ìáéèçåï ìàåîé äøåñé ðé÷åìàé ôèøåùá Photo by Kobi Gideon / GPO Kobi Gideon/GPO
PM Netanyahu, Israeli, US and Russian national security advisers (Kobi Gideon/GPO)

Le fait qu’une réunion entre Israël, la Russie et les États-Unis se tienne à Jérusalem “atteste de la réputation d’Israël, de la confiance des superpuissances et de l’importance qui est donnée aux questions inscrites à l’ordre du jour régional et mondial”, a déclaré le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Une réunion historique tenue mardi à Jérusalem avec des dirigeants israéliens, américains et russes a porté sur les relations bilatérales et la sécurité dans la région, avec un accent particulier sur la prévention des situations potentiellement dangereuses émanant de l’Iran et de la Syrie.

Les discussions s’inscrivent dans la continuité des récentes réunions du Premier ministre et ministre de la Défense, Benjamin Netanyahou, avec le conseiller à la sécurité nationale, Meir Ben-Shabbat, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, John Bolton, et le secrétaire du Conseil de sécurité nationale de Russie, Nikolai Patrushev.

Netanyahou a ouvert la réunion en déclarant qu’il s’agissait d’un moment historique, puisqu’il s’agissait de la première réunion conjointe des trois pays sur la sécurité nationale au sein de la capitale israélienne, Jérusalem.

Réaffirmant qu’Israël avait atteint de nouveaux sommets dans ses relations avec les États-Unis sous la direction du Président Donald Trump et reconnaissant son amitié croissante avec la Russie ces dernières années, Netanyahou a déclaré: “Je tiens à remercier le Président Trump et le Président Poutine d’avoir accepté de tenir ce sommet sur la sécurité. J’apprécie profondément les relations étroites qu’Israël entretient avec les deux dirigeants et les deux pays.

Je pense qu’il existe une base de coopération entre nous trois plus large que beaucoup ne le croient. Ce sommet représente une réelle opportunité de contribuer à la stabilité de notre région, et en particulier de la Syrie”, a déclaré le Premier ministre.

Ben-Shabbat a également exprimé son optimisme au début de la réunion en déclarant: “La réalisation de la sécurité et de la stabilité dans notre région est notre objectif commun. D’autres nations et peuples de la région et de la région aspirent également à l’atteindre.”

Il a expliqué que le sommet avait été précédé de discussions approfondies et prolongées entre Netanyahou, le président russe Nikolai Poutine et le Président Trump, soulignant le sentiment que le moment était venu pour cette démarche diplomatique.

Netanyahou a remercié les États-Unis, et plus particulièrement le Président Donald Trump, d’avoir soutenu sans équivoque le droit d’Israël à se défendre, affirmant que les trois pays participants avaient pour objectif commun de parvenir à une Syrie pacifique et sûre ainsi qu’à davantage de stabilité, de sécurité et de prospérité au Moyen-Orient.

“Israël a agi des centaines de fois pour empêcher l’Iran de se retrancher militairement en Syrie, tout en appelant activement et ouvertement à travailler pour notre destruction”, a déclaré Netanyahou. “Nous avons agi des centaines de fois pour empêcher l’Iran de fournir au Hezbollah des armes de plus en plus sophistiquées, ou de former un deuxième front au nord contre nous depuis les hauteurs du Golan. Israël continuera d’empêcher l’Iran d’utiliser le territoire voisin comme une plate-forme pour nous attaquer et Israël répondra avec force à de telles attaques. “