PA security forces detain a Palestinian protester. (AP/Nasser Shiyoukhi) (AP/Nasser Shiyoukhi)

Le groupe terroriste Hamas et ses homologues de l’Autorité palestinienne font preuve d’une violence particulièrement extrême pour punir les détenus accusés de fomenter la dissidence, selon un nouveau rapport.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Les autorités palestiniennes torturent systématiquement les dissidents et les individus, selon un nouveau rapport de Human Rights Watch (HRW).

Selon le rapport de HRW, les forces de sécurité palestiniennes « ont recours à l’isolement cellulaire et aux passages à tabac, notamment en leur fouettant les pieds, et forcent les détenus à adopter des positions douloureuses pendant de longues périodes, notamment en hissant leurs bras dans le dos avec des câbles ou des cordes, pour punir et intimider les critiques et les opposants, et obtenir des aveux ».

L’année dernière, le détracteur virulent de l’Autorité palestinienne, Nizar Banat, est mort après que les forces de sécurité palestiniennes l’ont frappé avec des matraques métalliques au milieu de la nuit au sein de sa propre maison. Des semaines de protestations ont suivi le meurtre, avant d’être réprimées par la violence par les forces palestiniennes.

Malgré son orientation clairement anti-israélienne, HRW est apparemment disposé à dénoncer les horribles violations des Droits de l’Homme commises par la classe dirigeante palestinienne.

Selon HRW, les pays donateurs devraient même couper l’aide aux forces de sécurité palestiniennes pour leurs crimes contre l’humanité.

HRW recommande également que la Cour pénale internationale (CPI) enquête sur la torture documentée. Historiquement, les responsables palestiniens ont exercé une pression importante sur la CPI, poussant des enquêtes unilatérales sur l’État hébreu qui ont été révélées comme rien de plus que des chasses aux sorcières à peine voilées.

Comme on pouvait s’y attendre, le rapport de HRW sur la torture palestinienne comprenait une foule d’accusations portées contre Israël, qu’il avait déjà blâmé dans le passé pour tous les maux auxquels la société palestinienne est confrontée.