(Shutterstock) (Shutterstock)

17 ans après l’attaque terroriste de la Pizzeria Sbarro à Jérusalem, les familles des terroristes qui ont perpétré l’attaque sanglante continuent de recevoir des récompenses de la part de l’Autorité Palestinienne.

Le 9 août 2001, un terroriste palestinien a fait exploser sa ceinture explosive dans la pizzeria Sbarro, dans le centre de Jérusalem, faisant 15 morts, dont 7 enfants et une femme enceinte, et 130 blessés.

Le terroriste porteur de la ceinture était Izz al-Din Al-Masri et, au fil des ans, sa famille a reçu plus de 50 000 dollars en guise de récompense de son acte. D’autre part, le terroriste qui a planifié l’attaque et a même transporté l’attaquant sur le site était Ahlam Tamimi, qui a reçu 16 condamnations à perpétuité à titre de punition, mais a été libéré en échange de la libération du soldat israélien Gilad Shalit en 2011. Pour la période passée en prison, Tamimi a été récompensé par des salairses de plus de 52 000 dollars.

La ceinture explosive avait été préparée par le terroriste du Hamas, Abdallah Barghouti. Barghouti a été arrêté en 2013 et a reçu 67 condamnations à perpétuité, dont 15 pour l’attaque de Sbarro. Au fil des ans, il a reçu des salaires d’au moins 191 000 dollars.

Conformément à la demande de l’Autorité Palestinienne, chaque terroriste emprisonné au sein d’une prison israélienne reçoit un salaire mensuel pour son acte et même après sa libération. En outre, l’Autorité Palestinienne verse également des salaires fixes aux familles des «martyrs» décédant des attaques contre des israéliens.

Avec des informations de Palestinian Media Watch.

Source: Aurora