An MDA medic at the scene of a car crash. (Magen David Adom) (Magen David Adom)
Car crash Magen David Adom

La nouvelle technologie issue du service EMS national et de la start-up technologique israélienne MDGo informe automatiquement les envoyés des accidents de voiture nécessitant une ambulance.

Par Abigail Klein Leichman, ISRAEL21c

À partir de février 2019, les voitures de dernière génération impliquées dans des collisions en Israël ont commencé à faire appel aux ambulances de manière autonome, indiquant l’emplacement exact ainsi que les détails des blessures éventuelles.

L’initiative est commune à la start-up MDGo, basée à Haïfa, et au Magen David Adom (MDA), le service national d’intervention d’urgence d’Israël.

Le système utilise des capteurs déjà installés dans la plupart des nouveaux modèles à diverses fins, notamment la localisation de voitures volées. Le système MDGo détermine la nature de l’accident (impact frontal, arrière ou latéral); si la voiture a fait des tonneaux; la vitesse et la gravité de l’impact; et la nature et l’étendue des blessures probables du conducteur et du passager, à l’aide d’un algorithme sophistiqué.

Lors des tests menés avec environ 250 000 véhicules en Israël depuis juin 2018, le système MDGo a fait état d’une précision de 100% pour rapporter les accidents de voiture et de 92% pour supposer les blessures subies par rapport aux évaluations faites sur le terrain par les techniciens médicaux d’urgence de MDA arrivés sur les lieux.

Le nouveau système autonome a non seulement considérablement réduit les temps de réponse, mais a également permis à MDA de répondre avec le matériel et le protocole appropriés, selon Ido Rosenblat, responsable de l’information de MDA.

Cela est particulièrement crucial dans les accidents graves, lorsqu’un conducteur est inconscient ou incapable de solliciter une aide médicale“, a déclaré Rosenblat.

«Grâce aux informations fournies par le système, nous pouvons évaluer immédiatement le type de réaction à activer, que ce soit l’envoi d’une ambulance Basic Life Support pour fractures et blessures non mortelles, d’une ambulance pour unités de soins intensifs mobiles blessures mortelles, ou même un de nos hélicoptères Medevac.

Au lendemain d’un accident, il faut en moyenne cinq minutes en journée et sept minutes la nuit avant que quelqu’un ne contacte une ambulance. Avec le système MDGo, MDA est alerté en quelques secondes.

En se rendant sur les lieux plus tôt, MDGo estime que les accidents mortels chez les non-piétons peuvent être réduits de 44% avec cette technologie.

MDGo ne se contente pas d’amener les premiers intervenants sur le terrain plus rapidement“, a déclaré le Dr Itay Bengad, cofondateur et directeur général de MDGo, et également médecin à Tel Aviv. «En fonction de l’impact du véhicule, il alerte les ambulanciers et l’hôpital des blessures que le patient a pu subir, mais qui peuvent ne pas apparaître immédiatement. Cela permet des interventions plus précoces et évite les complications potentiellement fatales pouvant résulter du fait de ne pas traiter les blessures non détectées pendant des heures, voire des jours“.