An IAF F-16 squadron in mission. (Ofer Zidon/Flash90) (Ofer Zidon/Flash90)

Le gouvernement aurait prévu un budget de 1,5 milliard de dollars pour une éventuelle frappe aérienne.

Par Pesach Benson, Unis avec Israël

Après une interruption de deux ans, l’armée de l’air israélienne s’entraîne à nouveau pour une éventuelle frappe contre les installations nucléaires en Iran, selon les médias hébreux.

Un rapport non sourcé de Channel 12 a déclaré que le chef d’Etat-Major de Tsahal, le lieutenant-général. Aviv Kohavi avait ordonné que des fonds pour des exercices simulant des frappes sur des installations iraniennes soient mis de côté et a ordonné à l’armée de l’air de s’entraîner « intensément ».

Au cours de l’été, le gouvernement israélien a convenu d’un budget de 17,5 milliards de dollars pour 2022. Lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset mardi, le ministre de la Défense Benny Gantz a défendu l’augmentation du budget, affirmant que les fonds étaient nécessaires pour se préparer à une éventuelle frappe.

La Douzième chaîne a rapporté que le gouvernement allouait 1,5 milliard de dollars à une future éventuelle attaque, une grande partie des fonds étant destinée à l’achat d’avions, de drones et d’armes spécialisées nécessaires pour frapper les nombreuses installations souterraines renforcées de l’Iran.

L’incapacité d’Israël à adopter un budget de l’État pendant deux ans de gouvernement intérimaire a effectivement gelé les budgets des ministères du gouvernement, y compris la Défense sur la base du budget 2019.

Le rapport est arrivé alors qu’Israël et l’Iran organisaient tous deux d’importants exercices de l’armée de l’air.

Israël accueille actuellement l’opération Blue Flag, le plus grand exercice aérien multinational jamais organisé au sein de l’État hébreu. Les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Inde, la France, l’Allemagne, la Grèce et l’Italie participent à l’exercice annuel de deux semaines, principalement basé sur la base aérienne d’Ovda au nord d’Eilat.

L’armée de l’air iranienne a organisé un exercice, Guardians of the Velayet Sky 1400. L’agence de presse d’État iranienne Fars a rapporté que l’exercice annuel testait les capacités de divers systèmes et armes indigènes et améliorés.

L’IAF (armée de l’air israélienne) est la seule force aérienne à avoir jamais frappé des installations nucléaires. L’IAF a détruit le réacteur irakien d’Osirak, contrecarrant les ambitions nucléaires du dictateur Saddam Hussein. En 2007, l’IAF a détruit l’installation syrienne d’Al Kibar, qui était en cours de développement avec l’aide de l’Iran et de la Corée du Nord.

En septembre, l’armée israélienne a annoncé que le général de division Tomer Bar deviendrait le prochain commandant de l’armée de l’air. Il remplacera le général de division Amikam Norkin.