Russian President Vladimir Putin. (Mikhail Klimentyev/Pool Photo via AP) (Mikhail Klimentyev/Pool Photo via AP)

Le Premier ministre envisage des options pour faire face à la possibilité d’un conflit diplomatique avec Moscou.

Source : Aurora

Le Premier ministre Yair Lapid a ordonné au ministère des Affaires étrangères de préparer d’éventuelles mesures au cas où la Russie fermerait effectivement le bureau de l’Agence juive.

Selon différentes sources, les réponses possibles incluent le report du retour de la cour d’Alexandre à la Russie, la fourniture d’une assistance accrue à l’Ukraine ou le retrait de l’ambassadeur d’Israël à Moscou pour consultation.

Selon la Douzième chaîne, les dirigeants israéliens ne savent pas pourquoi la Russie a menacé de fermer l’Agence. Certaines causes possibles pourraient être le retard dans le transfert de la cour d’Alexandre, un complexe religieux appartenant à l’Église orthodoxe russe, ou le soutien du gouvernement israélien à l’Ukraine après l’invasion par Moscou.

Une autre possibilité est qu’il s’agisse d’une réaction aux frappes israéliennes en Syrie, dont l’espace aérien est largement contrôlé par la Russie.