A family dig for their son who got buried in the mud when Cyclone Idai struck in Chimanimani about 600 kilometres south east of Harare, Zimbabwe, Tuesday, March, 19, 2019. According to the government, Cyclone Idai has killed more than 100 people in Chipinge and Chimanimani and according to residents the figures could be higher because the hardest hit areas are still inaccessible. Some hundreds are dead, many more are missing, and some thousands at risk from the massive flooding in Mozambique, Malawi and Zimbabwe caused by Cyclone Idai.(AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi) (AP/Tsvangirayi Mukwazhi)
Cyclone Idai mozambique

On craint la mort d’au moins 1 000 personnes et des dizaines de milliers d’autresont perdu leurs maisons à la suite du cyclone Idai.

Par Naama Barak, ISRAEL21c

L’ONG humanitaire israélienne IsraAID a dépêché une équipe d’intervention d’urgence au Mozambique après avoir été touchée par le cyclone Idai, considéré comme la pire catastrophe de l’histoire de l’hémisphère sud, selon les Nations Unies.

Le cyclone, qui a balayé le Mozambique, le Malawi et le Zimbabwe dans le sud-est de l’Afrique, a tout détruit, laissant les maisons, les cultures et les infrastructures en ruines, et laisse craindre que plus de 1 000 personnes ne soient mortes dans cette tragédie.

On pense que la puissante tempête a touché plus de 2,6 millions de personnes dans les trois pays. Beira, la quatrième ville portuaire du Mozambique, a été touchée directement par le cyclone. Elle a été détruite à 90% et presque complètement isolée par des ondes de tempête de 18 pieds.

IsraAID est sur le point de di’apporter des secours, de fournir les premiers soins psychologiques et de rétablir l’accès à de l’eau potable saine pour les communautés touchées au Mozambique. Il évaluera également le besoin d’aide supplémentaire.

De nombreuses personnes se trouvent dans des situations désespérées, plusieurs milliers de personnes se battent actuellement pour leur vie perchées sur les toits, dans les arbres et dans d’autres zones surélevées”, a déclaré le porte-parole de l’UNICEF, Christophe Boulierac. “Cela comprend des familles et évidemment beaucoup d’enfants.

En 2018, les équipes d’intervention d’urgence IsraAID ont atteint 26 300 personnes dans le monde entier, leur fournissant de l’eau potable, un soutien psychologique et communautaire ainsi que des secours à la suite de catastrophes naturelles.

Au cours des deux dernières années, l’organisation a dû faire face à plusieurs catastrophes, telles que les ouragans Florence, Michael et Harvey et les incendies de forêt dans le nord de la Californie aux États-Unis. Ses équipes opèrent toujours au Guatemala, à la Dominique et à Porto Rico après les catastrophes naturelles qui ont frappé ce pays.

Les dons pour soutenir les efforts de secours d’Israël au Mozambique peuvent être faits à travers le Fonds d’intervention d’urgence IsraAID.