Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu, right, U.S. National Security Advisor John Bolton give statements to media in Jerusalem, Sunday, June 23, 2019. (AP Photo/Tsafrir Abayov, Pool) AP /Tsafrir Abayov, Pool

L’Iran mène une campagne d’agression mais subit une énorme pression économique en raison des sanctions imposées par le Président américain Donald Trump, a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahou lors d’une rencontre avec le conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton à Jérusalem.

Lorsque les sanctions contre l’Iran ont été levées en raison de l’accord sur le nucléaire [en 2015] et que l’argent a commencé à couler, l’agression iranienne s’est intensifiée“, a expliqué Netanyahou. “Quiconque affirme que cette agression a commencé seulement maintenant vit sur une autre planète.”

“Ceux qui ont soutenu l’accord nucléaire avec l’Iran ont affirmé que l’Iran commencerait à se construire et à se renforcer au sein de son pays, mais qu’il bâtissait un empire, semait la terreur, construisait des bases en Syrie et tentait de transférer des armes de pointe au Hezbollah”, a t-il ajouté.

Bolton est arrivé mardi à Jérusalem pour un sommet trilatéral sur l’avenir de la Syrie avec ses homologues Meir Ben Shabbat et Nikolay Patrushev, respectivement d’Israël et de Russie. Mais apparemment, il sera désormais dominé par l’escalade des tensions entre l’Iran et les États-Unis.

Bolton a décrit l’Iran comme un pays qui ne recherche pas la paix et a averti que la “prudence” des États-Unis ne devrait pas être confondue avec la faiblesse, et a affirmé que Téhéran ne devrait jamais être autorisé à acquérir des armes nucléaires.

Bolton a déclaré que bien que le Président américain ait suspendu son attaque de représailles contre l’Iran pour la démolition d’un drone dans le détroit d’Ormuz, il pourrait le réactiver à tout moment, faisant écho aux paroles précédentes de Trump.

Source: Aurora