Israeli Professor Mark Eidelman (C sitting) and the African trainees. (Courtesy of Professor Mark Eidelman)
Rambam Eidelman Ethiopia

Une fois de plus, Israël apporte son savoir à l’Afrique!

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Des dizaines de pédiatres d’Éthiopie et de pays voisins ont récemment participé à une formation dispensée par des professionnels israéliens en vue de les former à la guérison des malformations orthopédiques communes de l’enfant.

La formation, organisée pour la première fois en Afrique, était dirigé par le professeur Mark Eidelman, directeur de l’unité d’orthopédie pédiatrique de l’hôpital pour enfants Rambam Ruth Rappaport à Haïfa.

Cette formation unique de quatre jours a bénéficié à une cinquantaine de médecins locaux, qui ont ainsi eu l’opportunité d’assister à des conférences sur différents types de traitement, des ateliers pratiques et des chirurgies.

CURE International, une organisation à but non lucratif qui aide les enfants de pays du tiers monde souffrant de problèmes de santé, a parainé la formation, en collaboration avec POSNA, la société d’orthopédie pédiatrique d’Amérique du Nord.

Cette formation a été d’autant plus utile que de nombreux enfants naissent en Afrique atteints d’anomalies congénitales orthopédiques. Cependant, on ne trouve actuellement sur le continent pratiquement aucune solution. Les services orthopédiques pédiatriques de l’hôpital éthiopien sont dirigés par deux médecins d’Angleterre qui se sont installés en Éthiopie il ya plusieurs années et ont consacré leur temps à l’amélioration des conditions de traitement de la population locale. Conscients des lacunes que connaît l’Afrique dans le domaine, ils ont initié la formation afin de fournir des outils de traitement aux équipes médicales locales aux prises avec l’un des problèmes les plus courants du pays.

«Dans le contexte des maladies et des problèmes génétiques, et particulièrement en raison du manque criant de connaissances, d’infrastructures et de capacités de traitement en ce qui concerne les malformations orthopédiques pédiatriques, de nombreuses personnes en Éthiopie ont des problèmes auraient été pris en charge dans d’autres pays beaucoup plus tôt », a expliqué le professeur Eidelman, avant d’ajouter: «En Israël, comme dans de nombreux autres pays occidentaux, ils savent comment diagnostiquer les problèmes à temps et les traiter rapidement. Cela aide ces patients à jouir d’une meilleure qualité de vie et à empêcher que leur état ne se déteriore. Désormais, pour des dizaines de médecins locaux, il existe des outils et des connaissances pour aider leurs patients. »

Deux médecins américains sont venus offrir leur aide à Eidelman dans le cadre de cette précieuse mission, qui devrait rapidement porter ses fruits.

Importer le savoir américain en Afrique

Les principales lacunes que connait actuellement l’Afrique en matière de soins ont pour causes les lourdes difficultés qu’ont les médecins à se rendre aux Etats-Unis pour y recevoir des formations. Médecins israéliens et américains ont donc entrepris de se déplacer vers eux.

Une initiative couronnée de succès, et qui a poussé Eidelman a promettre de reoturner très prochainement en Ethiopie pour y former un nouveau groupe de médecins. Il est, à ce titre, fréquent que les médecins israéliens se déplacent dans diverses régions d’Afrique pour offrir leurs soins et leurs connaissances à la population locale.

L’ambassade d’Israël au Nigéria a d’ailleurs inauguré le mois dernier une clinique pédiatrique pour les réfugiés dans un camp de personnes déplacées situé dans le territoire de la capitale fédérale (FCT), près d’Abuja, afin de soigner les enfants déplacés ayant besoin de soins primaires.

En septembre, une autre délégation du campus Rambam Health Care de Haïfa avait dispensé une formation de médecine d’urgence aux médecins et au personnel infirmier locaux dans le village de Nakuru, au Kenya.

L’équipe Rambam a appris à ses homologues locaux la maintenance des équipements de RCP, les techniques de gestion des cas, les méthodes de réanimation de base et avancées, ainsi que l’utilisation des équipements qu’ils n’avaient jamais rencontrés auparavant.