Portavoz Militar

Le commandant de l’armée de l’air, le général Amikam Norkin, a nommé la première femme commandant de son équipe de renseignements, a annoncé le porte-parole de l’armée.

Le major G., 34 ans, commandera le 122ème escadron de l’armée de l’air, également connu sous le nom de Nachshon, qui participe à des opérations secrètes à des centaines et des milliers de kilomètres d’Israël. L’unité utilise des avions G550 adaptés par l’industrie aérospatiale israélienne.

Le major G. sera promu au grade de lieutenant-colonel et sera la première femme de l’armée de l’air à commander un escadron de vol.

Le major G a été inscrit en 2003 et a terminé son programme de formation en tant que pilote de transport de fret. A la fin du cours, elle a été affectée à l’escadron 135 ( « Tzofit », « Hofit » et « Kokia »), puis a été transférée à l’Escadron 131 ( « Rhino ») et occupé divers postes de commandement à l’école de vol et au sein de l’Escadron 135

Le maj. G., qui vit dans le centre du pays avec son mari et ses enfants, se déplacera avec sa famille vers la base aérienne dans Nevatim, où se trouve le 122 e Escadron.

Je suis heureuse de la nomination, c’est un grand privilège et une grande responsabilité. Le vrai travail est toujours à venir… Je suis fière de servir dans l’armée de l’air », a t-elle déclaré.

L’escadron 122 traite plusieurs tâches, des missions sensibles consistant à transporter des équipes de recherche et de sauvetage vers des zones sinistrées du monde entier; en servant d’unité de commandement et de contrôle pour les missions entre les guerres, telles qu’empêcher le Hezbollah et les tentatives du Hamas d’obtenir des armes perfectionnées; au-delà des collectes utilisant différents radars de veille, des appareils d’écoute et des caméras de surveillance jour et nuit, et la transmission des communications entre les unités de commandement et de contrôle en Israël et les forces qui opèrent loin des frontières d’Israël.

Cependant, la plupart des missions de l’équipe restent sous couverture, mais leurs capacités n’ont fait qu’augmenter ces dernières années en raison de la grande confiance des forces aériennes dans les avions de renseignement au-dessus des drones.

(…)

Source: Aurora