IDF forces in action (IDF) (IDF)
IDF

« Nous serons prêts à exécuter des opérations jamais vues dans le passé, avec des moyens qui n’étaient pas entre nos mains dans le passé, qui nuiront au cœur de la terreur et à ses capacités », a déclaré le ministre de la Défense Benny Gantz.

Par Associated Press

De hauts responsables de la Défense israélienne disent que le pays se prépare à la possibilité d’un conflit armé avec son rival régional iranien et ses mandataires.

Le chef d’Etat-major de l’armée israélienne, le lieutenant-général Aviv Kohavi, a déclaré mardi que l’armée israélienne « accélérait les plans opérationnels et la préparation pour faire face à l’Iran et à la menace militaire nucléaire« .

Israël considère l’Iran comme une menace existentielle et a averti qu’il agirait avec la force militaire si nécessaire pour empêcher l’Iran de développer des armes nucléaires. Le mois dernier, le ministre israélien des Affaires Etrangères, Yair Lapid, avait déclaré « si un régime terroriste veut acquérir une arme nucléaire, nous devons agir ».

L’Iran insiste sur le fait que son programme nucléaire est uniquement à des fins pacifiques. Téhéran s’apprête à reprendre les pourparlers nucléaires avec les puissances mondiales ce mois-ci, après l’effondrement de l’accord de 2015 visant à freiner son programme nucléaire à la suite du retrait des États-Unis de l’accord en 2018.

S’adressant aux législateurs lors d’une réunion de la Commission des Affaires Etrangères et de la Défense de la Knesset, Kohavi a déclaré que l’armée avait « continué d’agir contre nos ennemis dans le cadre d’opérations et de missions secrètes autour du Moyen-Orient » au cours de l’année écoulée.

Ses remarques sont intervenues à la suite d’une série de frappes aériennes israéliennes signalées en Syrie. Israël a organisé des centaines de frappes contre des cibles militaires liées à l’Iran dans la Syrie voisine au cours de la dernière décennie, mais reconnaît rarement ses opérations. Il a déclaré que la présence de l’Iran près de sa frontière nord était une ligne rouge et qu’il visait les livraisons d’armes à destination du groupe terroriste libanais soutenu par l’Iran, le Hezbollah et des installations liées à l’Iran en Syrie.

S’exprimant lors d’une visite à une usine de l’industrie de la défense dans la ville septentrionale de Shlomi, près de la frontière libanaise, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a déclaré qu’Israël « travaillait tout le temps pour empêcher la guerre – en menant des opérations, en transmettant des messages, en empêchant (une ) accumulation. »

En cas de guerre, a-t-il déclaré, « nous serons prêts à exécuter des opérations qui n’ont pas été vues dans le passé, avec des moyens qui n’étaient pas entre nos mains dans le passé, qui nuiront au cœur de la terreur et à ses capacités. . »