The Syrian baby and his father in Israel. (Twitter)
Syrian baby

Le jeune nourrisson avait reçu un traitement en Israël quelques jours seulement après sa naissance. Le bébé syrien est aujourd’hui de retour en Terre sainte pour y bénéficier de nouveaux soins.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Un bébé syrien souffrant de problèmes cardiaques a été transporté mardi par avion de Chypre vers Israël, en vue d’y recevoir un traitement spécial au sein de l’hôpital Sheba de Be’er Sheva.

«En tant que mère-diplomate israélienne, je souhaite un prompt rétablissement,» a tweeté Noga Caspi, chef adjoint de la mission israélienne à Chypre.

C’est la deuxième fois que le bébé se fait soigner en Israël. En décembre, quelques jours seulement après sa naissance, il avait été transporté par avion depuis le camp de réfugiés de Chypre où il est né vers Israël en vue d’une opération chirurgicale d’urgence visant à réparer une anomalie cardiaque mettant sa vie en danger. Les médecins ont ainsi pu lui sauver la vie.

Le bébé est désormais de retour sur le territoire israélien, sur lequel il est arrivé avec son père et s’est vu dispenser le traitement vital, sur demande adressée par les autorités chypriotes à l’ambassade d’Israël.,

Le nourrisson et son père sont restés en Israël un certain temps avant de rentrer à Chypre.

Une histoire parmi tant d’autres

Israël vient depuis longtemps en aide aux réfugiés syriens à sa frontière et ailleurs. Ce n’est ainsi pas la première fois qu’un enfant syrien reçoit une aide médicale vitale en Israël.

En mars, une femme syrienne enceinte était en effet entrée sur le territoire israélien pour y recevoir au sein du centre médical Rambam à Haïfa des soins ayant permis de sauver sa vie et celle de son bébé.

Au mois de novembre dernier, dans le cadre de l’opération Bon voisin, Tsahal a aménagé une nouvelle clinique de maternité à la frontière syrienne. Le personnel de la clinique est entièrement composé de professionnels syriens utilisant des équipements mis à leur disposition par Israël. Des centaines de femmes enceintes ont sollicité des soins médicaux auprès de la nouvelle clinique et des dizaines d’autres y ont accouché.

S’adressant à un journaliste de télévision, une autre mère syrienne a précédemment déclaré  «Israël était considéré comme l’ennemi… Maintenant que vous nous aidez, la plupart [du côté syrien du Golan] sont avec vous. Ils aiment Israël. Ils voient votre vrai visage ».

Au cours des cinq dernières années, plus de 4 000 Syriens blessés ont été soignés dans des hôpitaux israéliens.