Israeli security services at the site of the attack. (TPS) (TPS)

Tôt dans la matinée, le jeune Dvir Sorek, âgé de 19 ans, a été tué dans un attentat terroriste.

Source: Aurora

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a déclaré à propos du meurtre: “Ce matin, nous avons appris la nouvelle d’une grave attaque à l’arme blanche. Les forces de sécurité sont actuellement à la recherche du terroriste afin de régler les comptes. En mon nom et en celui de l’ensemble du gouvernement j’adresse mes condoléances à la famille. ”

Pour sa part, le Président Reuven Rivlin a publié sur son compte Twitter un message dans lequel il déclarait: “Nos prières ce matin sont avec la famille du soldat assassiné et notre cœur se désole quant à la courte vie qui a été interrompue“.

“Nos forces de sécurité poursuivent les meurtriers et nous ne nous reposerons pas tant qu’elles ne les auront pas. Nous agirons avec force pour lutter contre le terrorisme afin de garantir le bien-être de nos citoyens, où qu’ils se trouvent.”

Le Président de la Knesset, Yuli Edelstein, s’est également prononcé sur l’attaque et a envoyé “un câlin de condoléances à la famille du jeune assassiné ce soir“. Edelstein a également estimé que “notre réponse doit être brusque: appliquer la souveraineté israélienne sur toutes les colonies, à commencer par Gush Etzion”.

L’ancien commandant de l’armée et actuel dirigeant du parti Kajol Laván, Benny Gantz, a également adressé ses condoléances à la famille de la victime et a déclaré que “les forces de sécurité sauront comment atteindre les ignobles terroristes, vivants ou morts”.

Le chef du parti, Israel Beitenu, et l’ancien ministre de la Défense, Avigdor Liberman, ont profité de l’annonce de l’attaque pour souligner ses critiques à l’égard du gouvernement Netanyahou: “L’incitation au terrorisme à Gaza entraîne des attentats à Jérusalem, en Judée-Samarie. Les forces de sécurité sont au courant de dizaines de tentatives d’attaques contre des juifs, dirigées par le Hamas depuis la bande de Gaza. “

Liberman a estimé que l’accord de cessez-le-feu supposé entre Israël et le Hamas était  “revenait à capituler face au terrorisme et représentaitla politique actuelle du gouvernement d’acheter le calme à court terme tout en sacrifiant la sécurité des citoyens d’Israël à long terme”.

L’ancien ministre de l’Education, Naftali Bennett, a déclaré: “C’était une matinée trop difficile à supporter. Un excellent jeune homme, au début de sa vie, a de nouveau été tué par nos ignobles ennemis”.

Bennett a déclaré que les mots “nous réglerons les comptes” avaient plus de sens que jamais: “Le meurtrier ira en prison et sera bien traité, sa maison ne sera pas détruite, sa prime de meurtrier lui sera versée tous les mois. Ce n’est pas ainsi que les comptes seront réellement réglés.” .

Israël Gantz, chef du conseil Binyamin en Judée-Samarie, où vivait la victime, a déclaré que “la municipalité accompagne la famille depuis le moment où la nouvelle a été entendue et l’aidera au besoin.”

Il a également déclaré que “la facilité insupportable avec laquelle un terroriste peut assassiner les plus précieux devrait choquer Israël tout entier” et a appelé le Premier ministre Netanyahou à “s’attaquer fermement à la racine des infrastructures terroristes, à garantir le bien-être et la sécurité des habitants de Judée-Samarie et d’appliquer la souveraineté israélienne avec des actes et non avec des mots.