Israeli forces at the site of the rocket impact. (Yonatan Sindel/Flash90) (Yonatan Sindel/Flash90)
Rocket attack Be'er Sheva

Dans le cadre d’une grave escalade, des terroristes palestiniens ont tiré une roquette sur Beer Sheva, frappant et détruisant une maison. L’attaque n’a pas causé de victimes israéliennes.

Par Aryeh Savir, World Israel News

Des terroristes palestiniens ont tiré une roquette en direction de la ville de Beer Sheva (sud) tôt mercredi matin, frappant et détruisant directement une maison. L’incident n’a fait aucune victime israélienne.

À 3 h 39, les Israéliens de la ville de Beer Sheva, qui compte une population de plus de 200 000 habitants, se sont réveillés au son des sirènes retentissant pour leur indiquer de rejoindre des abris après que des terroristes aient lancé une roquette depuis la bande de Gaza.

Quelques instants avant que la roquette à longue portée ne frappe la maison, la mère de la famille qui habitait là a attrapé ses trois enfants et a couru vers une pièce fortifiée de la maison, sauvant ainsi sa vie et celle de ses enfants. Les quatre personnes ont été hospitalisées en état de choc.

La radio israélienne rapporte que la roquette n’a pas été interceptée par le système de défense Dôme de Fer car il n’y avait pas de batterie déployée dans la région à ce moment-là.

Une deuxième roquette tirée de Gaza a atterri dans la mer près de l’une des plus grandes villes du pays. Tsahal ne souhaite pas révéler le nom de la ville en question.

Israël riposte

En réponse aux tirs de roquettes depuis Gaza, les combattants de l’aviation israélienne ont procédé à plusieurs représailles contre des cibles terroristes à Gaza.

Les palestiniens rapportent que trois personnes ont été blessées lors des frappes.

Il s’agit de la première attaque à la roquette depuis Gaza depuis deux mois et de la première à toucher Beer Sheva depuis plus de quatre ans.

Le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, a ordonné la fermeture des trois points de passage entre Gaza et Israël et la réduction des zones de pêche de Gaza à trois milles marins au lieu de six.

Mardi, il avait déclaré que le moment était venu de porter un “coup dur” au Hamas après des semaines de violence croissante le long de la frontière.

Le général Gadi Eisenkot, Chef d’Etat-Major de l’armée israélienne, a effectué un court séjour aux États-Unis et est sur le chemin du retour en Israël.

Le maire de Beer Sheva, Ruvik Danilovich, a ordonné la fermeture des écoles mercredi. Les municipalités voisines ont commencé leur journée scolaire plus tard.

Les tensions à la frontière entre Israël et Gaza se sont intensifiées ces derniers jours, la violence initiée par les palestiniens augmentant en volume et en intensité.

S’exprimant sur les ondes de la radio de Tsahal, le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a appelé à une vive réaction israélienne qui “ferait payer un lourd tribut aux dirigeants du Hamas”.

Le Cabinet de sécurité devrait se réunir plus tard dans la journée pour décider des prochaines étapes concernant l’escalade à Gaza.

Alors qu’Israël s’employait à apaiser les tensions à la frontière et à atténuer une crise humanitaire à Gaza, le gouvernement a averti que les actions du Hamas conduisaient la région à une guerre de grande envergure.