Peinture murale de l'artiste israélienne Ana Kogan en soutien aux femmes iraniennes. (TPS) TPS

La fresque représente quatre femmes tuées par l’Iran, dont Mahsa Amini dont la mort en septembre 2022 a déclenché des manifestations antigouvernementales à l’échelle nationale.

Par Pessa’h Benson, TPS

Jérusalem a dévoilé dimanche après-midi une peinture murale en solidarité avec les femmes iraniennes.

La peinture murale, réalisée par l’artiste israélienne Ana Kogan, a été réalisée par l’adjoint au maire de Jérusalem Fleur Hassan-Nahoum et Hooman Khalili, une personnalité médiatique chrétienne irano-américaine.

La fresque représente quatre femmes qui ont été tuées par l’Iran, dont Mahsa Amini dont la mort en septembre 2022 a déclenché des manifestations antigouvernementales à l’échelle nationale. Amini, 22 ans, est décédée en détention après avoir été arrêtée par la «police des moeurs» iranienne pour avoir porté de manière inappropriée son hijab, un couvre-chef porté par de nombreuses femmes musulmanes et obligatoire en Iran.

« Pour le peuple persan, ces quatre femmes en disent long. C’est pour cela que nous nous battons », a déclaré Khalili.

Hassan-Nahoum, qui est également co-fondatrice du Forum des femmes du Golfe-Israël, a déclaré au service de presse Tazpit qu’il était « très important pour nous de faire preuve de solidarité ici depuis Jérusalem ».

L’adjointe au maire a déclaré à TPS qu’elle voulait que les femmes iraniennes sachent « que nous sommes derrière leur combat pour la liberté, nous sommes derrière leur combat pour un pays régulier contre les mollahs qui les soumettent, contre la misogynie, contre le génocide, contre un régime qui essaie de tirer non seulement eux-mêmes, mais toute la région. »

Selon des groupes de défense des Droits de l’Homme, au moins 517 manifestants ont été tués lors d’affrontements avec les forces de sécurité gouvernementales. Le régime a déjà exécuté quatre personnes et 16 autres seraient également condamnées à mort.

En décembre, l’Iran a été expulsé de la Commission des Nations unies sur la condition de la femme.