The medic providing treatment to the Palestinian boy. (Police Spokesman)
IDF medic Hebron

L’armée israélienne fournit tous les efforts possibles pour protéger les civils palestiniens en cas de confit. Un journaliste britannique l’a constaté, avec surprise, de ses propres yeux !

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

C’est un constat innatendu qu’a dressé un correspondant du journal britannique Telegraph en Israël et à Gaza en pleine période de tensions: au-delà de son désir de protéger la population israélienne, Tsahal a déployé des efforts considérables pour limiter au maximum le nombre de victimes collatérales palestiniennes alors qu’elle ripostait aux tirs de 460 roquettes sur Israël en 24 heures.

Le journaliste Raf Sanchez a ainsi tweeté: « Nous venons de sortir de Gaza où nous étions pour une brève visite afin de voir comment se passe la situation après les combats de cette semaine. Quelques observations. »

« Nous avons pu constater à quel point Israël veillait à éviter les pertes civiles lors des frappes aériennes à Gaza« , a-t-il expliqué.

« L’armée israélienne a appelé un gars que nous avons rencontré et a passé 45 minutes au téléphone avec lui, lui demandant de faire évacuer ses voisins avant qu’ils ne fassent sauter un bâtiment appartenant à la chaîne de télévision du Hamas à côté du sien« , a rapporté Sanchez.

C’est à une pratique à laquelle Tsahal est bien familière qu’à alors fait écho Sanchez: celle consistant à avertir les civils palestiniens avant les frappes, afin d’empêcher que des civils innocents ne soient blessés ou tués lorsqu’il est nécessaire de prendre des mesures contre le groupe terroriste qui dirige la Bande de Gaza, le Hamas et d’autres factions. , telles que le Jihad islamique.

Malheureusement, Sanchez a également rapporté que le Hamas s’était vanté de ses attaques à la roquette contre Israël, faisant des interviews télévisées devant des sites de Gaza détruits par des frappes de représailles israéliennes pour se vanter de la « victoire militaire » du Hamas.

À la suite des attaques et de la réaction du gouvernement israélien à ces attaques, le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a démissionné de son poste, une initiative dont le Hamas s’est félicité…