Israeli Judoka
Peter Paltchik

Le champion Peter Paltchik a tenu à dédier sa victoire aux victimes du massacre de la synagogue de Pittsburgh et aux victimes israéliennes du terrorisme dont est coupable le Hamas près de Gaza.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Le judoka israélien Peter Paltchik, second israélien à remporter une médaille d’or lors du Grand Chelem d’Abu Dhabi, faisant ainsi retentir l’hymne national israélien, l' »Hatikvah », sur le sol des Émirats Arabes Unis, a dédié ce mémorable moment aux victimes de l’attentat antisémite de la synagogue de Pittsburgh et aux victimes israéliennes du terrorisme du Hamas près de Gaza.

Paltchik a battu lundi l’Azerbaïdjan représenté par Elmar Gasimov, raflant ainsi la médaille d’or dans la catégorie des moins de 100 kg, et faisant ainsi retentir l’hymne israélien pour la seconde fois à Abu Dhabi en seulement deux jours.

« Notre Peter offre le dessert le plus doux à un voyage historique et a fait retentir l’Hatikva pour la deuxième fois dans l’arène d’Abou Dhabi« , a déclaré la ministre de la Culture et des Sports, Miri Regev, dans un communiqué. «Les membres de la délégation ont prouvé leur supériorité tout au long du concours en remportant cinq médailles. Toute l’équipe a fait preuve d’un formidable esprit de combat.  »

Ecrivant au sujet de son expérience pour le quotidien Israel Hayom, Paltchik a déclaré dédier « les médailles et le respect mérités par notre équipe aux familles des victimes de l’attaque antisémite de la synagogue Tree of Life de Pittsburgh », ajoutant ‘J’adresse mes condoléances au familles des personnes assassinées et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés.  »

Le champion faisait alors référence à l’intrusion samedi d’un terroriste antisémite dans la synagogue Tree of Life située à Pittsburgh, à l’intérieur de laquelle il a massacré 11 personnes, dont une survivante de l’Holocauste âgée de 97 ans.

« Je dédie également ces médailles aux habitants de la périphérie de Gaza, qui ont connu des moments difficiles ces derniers jours. Mon cœur est avec vous« , a-t-il ajouté.

Les habitants des communes israéliennes situées autour de la bande de Gaza sont en effet soumis depuis sept mois à une violente vague d’attaques terroristes menées par le Hamas, notamment par l’envoi de roquettes, mais également de ballons et cerfs-volants incendiaires.

Le fait que l' »Hatikavh » retentisse au sein des Émirats Arabes Unis a procuré à Israël une immense fierté après une âpre bataille contre la discrimination envers Israël sur la scène sportive internationale.

L’année dernière, les organisateurs des compétitions sportives se tenant aux Émirats Arabes Unis avaient autorisé les sportifs israéliens à prendre part à la compétition internationale organisée dans leur pays, à condition de ne pas afficher leur drapeau ou jouer leur hymne national, même s’ils venaient à remporter une médaille d’or.

Israël avait alors déposé une plainte auprès de la Fédération Internationale de Judo, qui avait temporairement suspendu les EAU de l’organisation de la compétition du fait de la discrimination qu’ils pratiquaient.

Une stratégie apparemment concluante, les Émirats Arabes Unis ayant fini par céder, permettant à Israël de concourir sur la même base que tous les autres pays… Et d’en sortir vainqueur sur tous les plans !