Terror victims Kim Levengrond-Yehezkel (L) and Ziv Hajbi. (Social media) (Social media)
Kim Levengrond-Yehezkel, Ziv Hajbi

Ziv a été décrit comme un “garçon en or, un père magnifique, un homme formidable”, tandis que Kim a fait l’objet d’éloges relatifs à sa nature”souriante et à son bon cœur”.

Par: Benjamin Kerstein / The Algemeiner

Les victimes de l’attaque terroriste qui s’est déroulée dimanche dans une usine de la zone industrielle de Barkan, près de la ville d’Ariel, en Samarie, ont été identifiées comme étant Kim Levengrond-Yehezkel, 28 ans, de Rosh HaAyin; et Ziv Hajbi, 35 ans, de Rishon LeZion.

Le site d’informations israélien Walla a expliqué que Levengrond-Yehezkel était employée à l’usine depuis un an en tant que secrétaire du Vice-Président de la société. Elle laisse derrière elle son mari et son fils âgé d’un an et demi. C’était une étudiante en droit qui préparait ses examens.

Un ami de la famille l’a décrite comme «souriante et au bon cœur» le jour de sa mort. “Nous n’avons pas réalisé la lourde tragédie“, a ajouté l’ami, “le ciel nous est tombé dessus.”

Hajbi était sur le point de célébrer son anniversaire vendredi et laisse derrière lui une femme et trois enfants – des jumeaux de sept ans et un fils de quatre ans. Benny, l’un de ses amis, a déclaré à Walla que, lorsqu’il avait entendu parler de l’attentat de Barkan, il avait désespérément envoyé plusieurs SMS à Hajbi, mais “Il n’a pas répondu. Je lui ai demandé: «Ziv, tout va bien?» Il n’a pas répondu. Sa femme pleurait au téléphone”.

«Calme, respectueux, il n’avait jamais fait de mal à personne»

«Il était facile à vivre», a déclaré Benny au sujet de son ami, «calme, respectueux, il ne faisaint de mal à personne, bon père, bon mari, homme de famille exemplaire. Il avait une patience incroyable avec les enfants, modeste … Je lui disais: «Pourquoi dois-tu faire ces allers-retours en Samarie?» Il ne pensait pas que c’était un endroit dangereux. “

Assaf Dabul, autre ami proche de Hajbi, a évoqué deux tragiques coïncidences: «J’ai été invité au mariage du frère de la veuve prévu dans deux semaines. Je ne sais pas s’il aura lieu.» Dabul a également indiqué que Hajbi prévoyait de quitter son emploi, s’interrogeant, “Qui sait, s’il l’avait quitté, peut-être que cela ne lui serait pas arrivé.

«Ziv était un homme merveilleux», a-t-il ajouté. “Un garçon en or, un père magnifique, un homme formidable.”

L’attaque s’est déroulée tôt dimanche matin au sein de l’usine Alon Group. Le terroriste, équipé d’une arme automatique, a ligoté ses deux victimes avant de les tuer à la manière d’une exécution. Il a ensuite ouvert le feu sur une autre femme qui a été blessée mais qui devrait survivre. Le terroriste a ensuite quitté en vitesse les lieux du crime.

Le suspect travaillait dans l’usine où l’attaque a eu lieu et a été identifié par les services de sécurité comme étant Ashraf Abu Shaham, résident de la ville de Shweika, près de Tul Karem. Il travaillait à l’usine en tant qu’électricien. Une chasse à l’homme est en cours.