(AP/Khalil Hamra) (AP/Khalil Hamra)
Gaza water

En refusant d’alimenter en électricité une station locale de traitement des eaux usées, le Hamas provoque un cas d’extrême urgence, contaminant les eaux souterraines de toute la région.

Par: JNS.org et l’équipe d’Unis avec Israël

Le ministère israélien de la Santé a averti les agriculteurs dont les terres se situent à la frontière avec Gaza de ne pas utiliser l’eau provenant des réservoirs de Sderot et de Sha’ar Hanegev pour irriguer leurs champs. En cause: la contamination des eaux usées par Gaza .

Les tests effectués par le ministère de la Santé ont démontré que la qualité de l’eau avait atteint un niveau beaucoup trop bas pour qu’elle ne puisse être employée à l’irrigation, suite au traitement négligent de l’eau dont fait état Gaza.

Les autorités régionales ont reçu l’ordre de l’Autorité des Eaux de construire une nouvelle canalisation d’égout entre Gaza et Israël, suite à la fermeture de l’installation de traitement des eaux usées en raison du refus du Hamas d’utiliser l’électricité pour le traitement des eaux usées .

Cependant, des dégâts ont d’ores et déjà été causés: les eaux usées de Gaza se sont déjà infiltrées dans les cours d’eau avoisinants, contaminant les eaux souterraines de la région de Moshav Netiv HaAsara.

L’Autorité de l’Eau a déclaré que le flux massif de déchets de Gaza vers le territoire israélien représentait un “événement d’urgence”, et que l’entité travaillait actuellement pour réduire les dommages et protéger les puits. L’autorité a accusé les habitants de Gaza de négliger de protéger les sources d’eau, et ce déjà bien avant que ne survienne la crise tenant à l’électricité.

Les agriculteurs de la région de Gaza ont exprimé leur inquiétude, au regard du fait que la saison des pluies est presque terminée et qu’une irrigation agricole sera, d’ici quelques semaines, indispensable.

En juillet, la quantité d’eaux usées déversées dans le cours d’eau Nahal Hanun a tellement augmenté que le pompage des eaux usées n’était plus efficace. Israël a été obligé de répondre en utilisant les forces de Tsahal pour bloquer le flux du côté de Gaza avec de la terre.

Le plan a toutefois été contrecarré lorsque les palestiniens ont franchi le monticule et ont continué à déverser des eaux usées dans le cours d’eau…

Utilisation abusive de l’infrastructure civile par le Hamas

Le  fait que le Hamas  fasse passer la construction de son infrastructure terroriste avant le bien-être des habitants de Gaza  ne constitue en rien un phénomène nouveau .

En janvier, l’envoyé spécial du président Donald Trump, Jason Greenblatt, a visité les environs de la bande de Gaza et constaté: “L’exploitation continue de la population de Gaza par le Hamas” et “les menaces que représente le Hamas pour la stabilité et la sécurité de la région“.

Greenblatt a indiqué que la visite, qui comprenait une visite dans un tunnel terroriste détruit par Tsahal, lui a offert “un aperçu général de la situation actuelle et a grandement amélioré [sa] compréhension“.

J’encourage fortement tous les pays et donateurs institutionnels qui essaient d’aider la population de Gaza à faire cette tournée pour comprendre cette situation difficile, tragique et complexe“, a-t-il dit, les appelant à travailler ensemble pour “aider la population de Gaza assurer la sécurité d’Israël et de l’Egypte et améliorer les vies.

Greenblatt a travaillé avec Israël sur divers projets et mesures politiques qui aideraient les habitants de la bande de Gaza contrôlée par le Hamas.

J’espère sincèrement que la communauté internationale s’engagera à financer ces mesures en fonction des priorités de développement et à fournir les ressources nécessaires pour les mener à bien”, a-t-il déclaré.

Gaza a besoin d’options alternatives au Hamas et ses facilitateurs. Il est temps d’arrêter de verser de l’argent dans la violence et la haine et de commencer à investir dans un véritable avenir pour les palestiniens de Gaza “, avai-t-il enfin tweeté.