(Miriam Alster/Flash90) (Miriam Alster/Flash90)
Female Israeli Arabs Hebrew University

Le nombre d’étudiants arabes dans les universités israéliennes est passé de 26 000 en 2010 à 47 000 en 2017.

Traduit de: TheTower.org

Le nombre d’étudiants arabes fréquentant les universités israéliennes a augmenté de 78,5% au cours des sept dernières années, selon une nouvelle étude du Conseil israélien pour l’Enseignement Supérieur (CHE), a  rapporté jeudi le Times of Israel .

Au total, le nombre d’étudiants arabes dans les universités israéliennes est passé de 26 000 en 2010 à 47 000 en 2017.

Les étudiants arabes représentent 16,1% des étudiants de premier cycle dans les universités israéliennes, contre 10,2% en 2010, révèle l’enquête. Dans les programmes d’études supérieures, le pourcentage d’étudiants arabes depuis 2010 a doublé, passant de 6,2% à 13%. Au sein des programmes de troisième cycle, 60% d’étudiants arabes en plus sont inscrits, marquant une hausse de 3,9% à 6,3%.

Entre 2012 et 2016, le Gouvernement israélien a investi 88 millions de dollars dans ce programme visant à mieux intégrer la communauté arabe israélienne au sein de l’enseignement supérieur. En raison du succès de l’initiative, le Gouvernement a décidé de prolonger son soutien financier jusqu’en 2022, avec un budget total de 294 millions de dollars.

L’enquête a également mis en lumière une augmentation du nombre d’étudiants arabes dans des matières pour lesquelles leur représentation a été faible dans le passé. Cela comprend des cours en ingénierie (66%), en mathématiques et en sciences exactes (44%), en sciences humaines (66%) et en administration des affaires (87%).

La communauté bédouine reste cependant fortement sous-représentée dans les universités israéliennes.

“L’université est la clé de l’intégration”

Le professeur Yaffa Zilbershats, Président du comité de planification et de budgétisation du CHE, a déclaré: «Le comité de planification et budgetisation a défini le plan pluriannuel d’accessibilité et de réduction des écarts dans le système d’enseignement supérieur comme un objectif central“.

Elle a ajouté: “L’université est la clé de l’intégration dans la société et l’industrie. Par conséquent, au cours des prochaines années, nous investirons beaucoup de ressources, y compris un soutien professionnel et individuel, afin d’ouvrir la voie au monde académique pour les étudiants, les Bédouins en particulier.

Seuls 850 étudiants bédouins étaient inscrits dans les instituts israéliens d’enseignement supérieur en 2016, selon le CHE. Le conseil a donc élaboré un plan quinquennal visant à augmenter le taux de scolarisation bédouine de 75% avec un budget de 294 millions de dollars.

Une étude publiée le mois dernier a montré que les Arabes israéliens avaient l’espérance de vie la plus élevée parmi 21 pays musulmans ou arabes, plus élevée encore que celle des pays riches du Golfe, tels que le Qatar et Bahreïn.

En septembre 2016, le Gouvernement israélien a accepté d’allouer 1,41 milliard de shekels (374 millions de dollars) à la construction de logements publics pour les arabes israéliens et à la levée des restrictions sur la construction de terrains privés, dans le but de faciliter la construction de 30 000 appartements. dans les localités arabes.

Un rapport d’octobre 2014 des économistes Robert Cherry et Robert Lerman a souligné certains des efforts entrepris par le gouvernement de Netanyahou pour «[donner la priorité] au développement économique dans les villes arabes.» Parmi les initiatives mentionnées figuraient la création de bureaux de l’emploi et de parcs industriels dans les villes arabes. . En outre, Cherry et Lerman ont écrit que “le gouvernement israélien a élaboré un plan quinquennal pour l’éducation arabe et a établi une unité spéciale dans le bureau du Premier ministre pour promouvoir le développement économique dans la communauté arabe“.