Ra'am party head Mansour Abbas (Yonatan Sindel/Flash90) Ra'am party head Mansour Abbas (Yonatan Sindel/Flash90)

Curieusement, Raam n’a pas publié sa déclaration sur l’attaque terroriste meurtrière dans la vieille ville de Jérusalem en arabe.

Par Aryeh Savir, TPS

Le parti islamiste Raam, membre de la coalition du Premier ministre Naftali Bennett, a publié une déclaration à la suite de l’attaque terroriste dans la vieille ville de Jérusalem, semblant condamner l’incident. Cependant, Raam n’a pas publié la déclaration en arabe.

Dimanche, le terroriste du Hamas Fadi Abu-Shkadem a tiré sur des israéliens alors qu’ils se rendaient au Kotel, tuant Eli Kay et en blessant trois autres.

Après avoir été interpellé sur la question par le parti d’opposition Likoud, Ra’am a semblé condamner l’attaque en déclarant que « pendant des décennies », il s’était « opposé, avait condamné et agi pour éviter que l’on ne nuise à des personnes innocentes des deux côtés, et continuera de le faire, en particulier lorsqu’il s’agit de civils innocents. »

Ra’am « a toujours appelé au caractère sacré de la vie, à éviter toute forme de violence et à s’efforcer de vivre ensemble dans la paix, la sécurité, le partenariat et la tolérance, comme indiqué dans la vision de Ra’am« , a déclaré le parti.

Après la déclaration ambiguë sur l’attaque mortelle, Raam a attaqué le Likoud et a déclaré qu’il « ne pouvait pas donner de leçon de morale à Raam et [à son chef de parti] le député Mansour Abbas, point final« .

« Le Likoud a dirigé le gouvernement pendant de nombreuses années et n’a pas réussi à instaurer la paix, la sécurité et la stabilité interne, son temps était donc écoulé et il a été remplacé. Le Likoud doit accepter le fait qu’il existe un autre gouvernement aujourd’hui, et afin de changer un gouvernement qui fonctionne », a-t-il déclaré, utilisant apparemment les attaques tragiques à des fins politiques.

Raam n’a pas publié la déclaration en arabe, peut-être par crainte d’une réaction de ses partisans et de ses électeurs en Israël.