Shutterstock Shutterstock

A partir d’aujourd’hui, Israël a ouvert ses portes pour l’entrée des touristes sur son territoire et déjà dans la nuit, les autorités ont envoyé un message aux compagnies aériennes précisant qu’elles seraient chargées de vérifier que les passagers répondent aux critères du ministère de la Santé.

Source : Iton Gadol

Les formulaires que les touristes doivent remplir n’ont pas encore été publiés, et pour cette raison, il est à craindre que de nombreux vols prévus aujourd’hui soient annulés.

Après 20 mois durant lesquels il n’y a eu pratiquement aucune entrée de touristes en Israël, le nouveau format devrait mettre un terme aux difficultés économiques rencontrées par le secteur du tourisme dans le pays.

Dans un premier temps, l’entrée des touristes en groupe ne sera pas autorisée. Parmi les limitations resteront : la restriction des déplacements depuis les pays selon le niveau de morbidité et l’obligation d’un test PCR négatif à l’entrée. De plus, seuls ceux qui ont un certificat de vaccination peuvent visiter le pays.

En vertu de la nouvelle réglementation, seuls les touristes qui ont été vaccinés dans les 180 jours précédant l’embarquement dans l’avion seront autorisés à entrer en Israël. Dans le cas du vaccin Pfizer, sept jours doivent s’écouler entre la deuxième ou la troisième injection du voyageur et l’entrée en Israël. Pour Moderna, AstraZeneca, Johnson & Johnson (une dose, pas deux), Sinovac et Sinopharm, cela prend 14 jours.

En vertu de la réglementation actuelle, les touristes ont commencé à arriver en groupes organisés en mai, mais avec une capacité très limitée. En outre, les parents au premier degré de citoyens ou de résidents israéliens ont pu demander des permis pour se rendre dans le pays.