Israeli firefighters extinguish a fire at Shikma Reservoir caused from kites flown by Palestinians, near the border with the Gaza Strip, July 5, 2018. Photo by Edi Israel/Flash90 (Edi Israel/Flash90)

La trêve aura été de courte durée! Le terrorisme incendiaire du Hamas vient de nouveau perturber le quotidien des habitants du Sud d’Israël.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Après quelques semaines au cours desquelles le sud d’Israël a connu un calme relatif, le terrorisme incendiaire a repris de plus belle, orchestré depuis la bande de Gaza.

Au moins neuf incendies ont été déclenchés par des ballons enflammés lundi alors que les israéliens profitaient du premier jour des vacances de Souccot.

Les incendies se sont, entre autres, déclarés dans la forêt de Simchon, près de Nachal Oz, à Beeri, Kisufim, ou encore à Nir Yitzchak.

Dans la forêt de Kisufim, un engin explosif attaché à un ballon a été retrouvé et désamorcé.

Au cours des dernières 48 heures, des dizaines de ballons ont été lancés par les terroristes de la bande de Gaza en direction du territoire israélien, provoquant au moins 18 incendies.

Depuis des mois, les gazaouis lancent des ballons incendiaires sur Israël, ayant brûlé plus de huit mille acres de terres israéliennes, tué des centaines d’animaux et mis en danger des milliers de personnes”, a déclaré dimanche l’armée israélienne.

Depuis le mois de mars, le Hamas mène des émeutes régulières sous la bannière de “La Marche du Grand Retour” qui appelle à remplacer Israël par un Etat musulman.

Sami Abu Zohri, dirigeant du Hamas, a déclaré lundi qu’une délégation du Hamas se rendrait bientôt au Caire pour participer à des pourparlers sur plusieurs questions, notamment un cessez-le-feu avec Israël.

Cependant, à travers un communiqué de presse, Abu Zohri a précisé en des termes menaçants que le Hamas disposait “d’autres options” dans le cas où les efforts déployés pour parvenir à un cessez-le-feu avec Israël échouaient.

AP a contribué à ce rapport.