Masked Fatah movement militants secure the main square of the northern West Bank city of Nablus, as others, unseen, raid a Hamas media office, Friday, June 15, 2007. Gaza is now under the control of Hamas, an Islamic movement with close ties to Syria and Iran. The West Bank, home to most of the Palestinian population, is dominated by the more moderate Fatah, which has ties to Israel and the West. (AP Photo/Lefteris Pitarakis) Masked Fatah movement militants secure the main square of the northern West Bank city of Nablus, as others, unseen, raid a Hamas media office, Friday, June 15, 2007. Gaza is now under the control of Hamas, an Islamic movement with close ties to Syria and Iran. The West Bank, home to most of the Palestinian population, is dominated by the more moderate Fatah, which has ties to Israel and the West. (AP Photo/Lefteris Pitarakis)

Fidèle à la tradition de l’Autorité Palestinienne, le mouvement du Fatah d’Abbas a immédiatement glorifié le terroriste mort en le qualifiant d’«héroïque martyr» méritant un «salut militaire».

Par Itamar Marcus et Nan Jacques Zilberdik, Observatoire des médias palestiniens

Omar Abu Laila, le terroriste qui avait tué deux Israéliens le 17 mars lors d’une fusillade près d’Ariel, a été abattu par les forces spéciales israéliennes lors d’un échange de coups de feu lorsque les forces sont venues l’arrêter.

Fidèle à la tradition de l’Autorité palestinienne et du Fatah, le mouvement du Fatah d’Abbas a immédiatement glorifié le meurtrier qualifié de «personne parfaite», en plus d’être un «martyr héroïque» méritant un «salut militaire».

Une fois de plus, le Fatah a utilisé Facebook pour diffuser son soutien au meurtre d’israéliens et son message de soutien au terrorisme, auprès de milliers d’utilisateurs palestiniens de Facebook. La page officielle du Fatah compte à elle seule plus de 170 000 abonnés.

PMW regrette que Facebook se permette sciemment de continuer à être une plate-forme importante de soutien au terrorisme palestinien.

Au mois de février, PMW a envoyé à Facebook un rapport de 40 pages documentant le soutien répété du Fatah au terrorisme sur sa page Facebook tout au long de l’année 2018.

En se permettant d’honorer et de glorifier les meurtriers terroristes en temps réel, Facebook sert de plate-forme encourageant davantage de terroristes et met ainsi littéralement en danger des vies, même si Facebook supprime les messages de soutien au terrorisme a posterior.

Ci-dessous, le contenu des messages en hommage terroriste qui a assassiné le Sergent Gal Keidan, âgé de 19 ans, et le rabbin Ahiad Ettinger, 47 ans et père de 12 enfants, apparus sur la page Facebook officielle du Fatah.

  • Le martyr (shahid) représente le moment de transcender ses instincts aveugles, alors qu’il se tient ferme devant la mort et transcende les réflexes conditionnés, la personne parfaite se réalise alors en lui, à qui nous adressons un salut militaire.” (Page Facebook du Fatah, 20 mars 2019).
  • «Le martyr (shahid) Omar Abu Laila de la ville d’Al-Zawiya, qui a mené l’opération Salfit. Gloire et éternité aux martyrs. »[Page officielle du Fatah sur Facebook, 19 mars 2019]

La page Facebook officielle du Fatah a également publié deux articles rendant hommage au terroriste postés par Shabiba, le mouvement de la jeunesse du Fatah, à travers lesquels le meurtrier a été salué comme “plus honorable que nous tous“.

En plus de l’utilisation de la page Facebook officielle du Fatah pour glorifier la terreur, de nombreuses branches locales du Fatah utilisent également Facebook de cette façon. La branche du Fatah opérant dans la région du meurtrier, Salfit, a publié trois messages avec la photo (en haut) du meurtrier Abu Laila et l’a loué comme le “Rambo de Palestine” et “combattant qui se sacrifie“.

Une publication l’a loué comme le “lionceau” qui a réussi à “effrayer, choquer et écraser” les “chiens sauvages” de l’armée et des forces de sécurité israéliennes.