China’s Vice President Wang Qishan (AP/Eraldo Peres) (AP/Eraldo Peres)
Wang Qishan

Le Chinois Wang Qishan a entamé une visite de quatre jours en Israël afin de promouvoir les investissements, l’innovation et la collaboration entre les hautes technologies entre son pays et celles de l’Etat hébreu.

Par: l’équipe d’Unis avec Israël

Le Vice-Président chinois Wang Qishan est arrivé en Israël dans le cadre d’une visite étatique de quatre jours afin de consolider les liens entre les deux pays et de promouvoir les investissements et le commerce.

Wang, qui a été invité par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, est l’un des plus hauts responsables chinois à se rendre dans l’État hébreu depuis la visite du Président chinois en 2000.

Netanyahu et Wang organiseront la 4ème réunion du Comité mixte Chine-Israël sur la coopération en matière d’innovation (JCIC), qui se tiendra mercredi au sein du ministère des Affaires Etrangères.

Le Vice-président Wang en sera ainsi l’invité d’honneur ainsi que celui et de la cérémonie d’inauguration du Centre Peres pour la paix et l’innovation.

A l’occasion de ce séjour, Wang devrait également rencontrer le Président israélien Réouven Rivlin.

Le JCIC se réunit chaque année, à Pékin ou à Jérusalem. La réunion de cette année permettra la signature d’une dizaine d’accords de coopération, ainsi que la finalisation du plan d’action pour les trois prochaines années.

Cette plate-forme de gouvernement à gouvernement (G2G) a été instituée par Netanyahou ainsi que par le vice-Premier ministre chinois Liu Yandong lors de sa visite en Israël en 2014.

Faire progresser la coopération intergouvernementale

Les différents travaux du JCIC sont coordonnés par le ministère des Affaires Etrangères israélien et le ministère chinois des Sciences et de la Technologie.

L’organisation a pour princpal objectif de faire progresser la coopération entre les autorités gouvernementales, le secteur privé et les établissements d’enseignement des deux pays.

La convention et la réunion des dirigeants sont une occasion pour les deux parties de faire avancer leurs ordres du jour et de signer des accords importants“, a déclaré le ministère israélien des Affaires Etrangères.

En 2016, la convention a servi de tremplin pour les négociations de libre-échange et le lancement d’un accord de visa pour entrées multiples d’une durée de 10 ans pour les touristes et les hommes d’affaires. L’année dernière, les pays ont signé un accord permettant aux travailleurs de la construction chinois de travailler en Israël, ainsi que le protocole sur les produits laitiers, ouvrant la voie aux exportations de produits laitiers israéliens vers le marché chinois.

Le commerce entre les deux Etats, qui s’élevait à 50 millions de dollars lorsque les relations ont été établies en 1992, atteint désormais plus de 11 milliards de dollars. La Chine constitue le troisième partenaire commercial d’Israël dans le monde et son principal partenaire en Asie. Plus du tiers des investissements de haute technologie en Israël au cours de l’année écoulée provenaient de Chine.