Shutterstock Shutterstock

«Nos cœurs sont tournés vers les familles, par responsabilité, solidarité et par croyance en l’égalité humaine, une station de ravitaillement et de l’eau pour les évacués du mont Meron», a déclaré le président du Conseil de Nazareth, Amir Mazarariv.

Par The Algemeiner

Alors que les autorités israéliennes poursuivaient leurs efforts pour identifier les victimes de la tragique bousculade sur le mont Meron tôt vendredi matin, les communautés arabes voisines dans le nord d’Israël se sont mobilisées pour venir en aide aux survivants haredis de la catastrophe.

Dans la ville arabe de Tamra – à environ une heure de route du lieu de l’incident, où des dizaines de milliers de juifs ultra-orthodoxes célébrant la fête de Lag B’Omer – une station de ravitaillement a été installée pour ceux qui se dirigent vers le sud de Meron, selon un rapport du site Web d’informations Walla.

«De la nourriture, des boissons ainsi qu’un stand pour se rafraîchir attendent chaque passant», a déclaré le site événementiel Tamra Gardens.

Le militant israélo-arabe Yoseph Haddad a qualifié les faits d’acte de «solidarité touchante au milieu d’une telle tragédie».

Une autre station de ravitaillement a été installée dans le village de Zarzir, près de Nazareth, selon le journaliste Sami Abed Alhamid.

«Nos cœurs sont tournés vers les familles, par responsabilité, solidarité et par conviction en l’égalité humaine, une station de ravitaillement et de l’eau pour les évacués du mont Meron», a déclaré le Président du Conseil de Nazareth, Amir Mazarariv, d’après Alhamid.

Pas moins de 100 000 pèlerins juifs se sont dirigés vers le mont Meron à l’occasion de la fête de Lag BaOmer, qui a commencé jeudi soir, pour se rendre sur la tombe du sage rabbin Shimon Bar Yochai, le jour de l’anniversaire de sa mort.

Au moins 45 adultes et enfants ont été tués et plus de 150 blessés, dont beaucoup dans un état critique, après qu’un passage étroit ait été surpeuplé. Vendredi soir, certains survivants cherchaient toujours à entrer en contact avec leurs familles.

Walla a rapporté que des stands de repos de fortune ont été ouvertes dans les petites villes druzes de Hurfeish et Beit Jann, toutes deux adjacentes au mont Meron, où les habitants ont mis à disposition leurs maisons et des installations locales pour aider les évacués.

Cheikh Mowafaq Tarif, chef de la communauté druze, a déclaré «les membres de la communauté druze et des villages druzes partagent le chagrin des familles qui ont perdu leurs proches et sont prêts à apporter toute aide dans la région du mont Meron».