Anew immigrant from North America arrives in Israel. (Yehuda Haim/Flash90) (Yehuda Haim/Flash90)
aliyha

La population israélienne est également stimulée par une diminution de l’émigration, selon le Bureau central des statistiques.

Par l’équipe d’Unis avec Israël

Au cours des sept premiers mois de 2019, 20 506 nouveaux immigrants sont arrivés en Israël, selon les chiffres publiés par le Bureau Central des Statistiques, rapporte le journal d’information économique Globes.

Ce chiffre marque une augmentation de 21% par rapport aux 15 965 immigrants arrivés en Israël au cours de la même période en 2018, indique le rapport.

Les nouveaux arrivants incluraient les enfants de citoyens israéliens vivant à l’étranger et qui ont déjà la citoyenneté israélienne et qui reviennent au pays.

La population israélienne est également stimulée par une diminution de l’émigration, selon le Bureau central des statistiques.

Le taux d’émigration annuel en 2017, le nombre d’Israéliens ne revenant pas de l’étranger depuis plus d’un an, est tombé à 14 300, le nombre le plus faible depuis 2010, indique le rapport Globes.

“L’augmentation du niveau d’immigration est due en grande partie à une augmentation du nombre d’immigrants russes, une tendance qui a débuté en 2018“, écrit Arutz 7.

Selon l’Agence juive, l’immigration en provenance de Russie a augmenté de 45% en 2018, alors même que l’immigration en provenance d’autres pays d’Europe de l’Est, comme l’Ukraine, avait diminué en 2018, a annoncé le site d’informations.

Plus de 10 500 immigrants russes ont émigré en Israël en 2018“, a-t-il ajouté, ajoutant que “l’immigration en provenance d’Europe de l’Est continuait d’augmenter en 2019 et représentait 74% de l’immigration totale en Israël à la mi-année”.

Le mois dernier, dit Arutz 7, Nefesh B’Nefesh, une ONG travaillant pour faciliter l’immigration d’Amérique du Nord en Israël, a amené son 60 000e immigrant en Israël.