(Yedidya Harush/TPS)
Rocket kindergarten

Le maire de Francfort, Uwe Becker, a défendu les frappes aériennes d’Israël en réponse aux tirs de roquettes en provenance Gaza, félicitant Israël pour ses  « réactions précises » et la modération en dépit des attaques fréquentes de l’enclave côtière et du manque de soutien.

Imaginez un instant que votre pays soit attaqué par des roquettes jour après jour. Imaginez que les terroristes eux-mêmes envoient des bombes incendiaires attachées à des cerfs-volants et ballons gonflés à l’hélium vers votre maison, votre jardin ou vers la maternelle de vos enfants. Imaginez que des terroristes creusent des tunnels pour infiltrer votre pays, ou brisent les frontières de votre pays au cours de violentes émeutes pour vous attaquer et vous kidnapper, vous et votre famille” , a déclaré Becker sur son compte du réseau social Facebook, illustrant cela d’une photo de lui et du Kotel, expliquant exactement quelle est la réalité pour de nombreuses familles israéliennes au quotidien.

« Combien d’années, des mois ou des semaines laisseriez vous au gouvernement alors que vous dormez dans un abri? Pas des années, ni des mois ou des semaines, mais quelques minutes ou heures, non? »

« Alors que d’autres gouvernements nationaux n’hésitent pas à entrer dans la région d’où leur pays est attaqué, Israël se concentre sur les réactions précises contre le Hamas et d’autres groupes terroristes. Dès lors, Israël et ses forces militaires se concentrent sur l’élimination des sources de violence alors que la le Hamas attaque les familles israéliennes. Israël n’est pas l’agresseur, Israël défend son peuple” , a déclaré Becker.

Les commentaires du maire ont été formulés en réponse aux nouvelles tensions dans le sud d’Israël après que des dizaines de roquettes aient été lancées au cours de la nuit entre mardi soir mercredi matin depuis la bande de Gaza. Trois roquettes ont été lancées vers des communes israéliennes sans causer de dommages. Plus de sept roquettes ont été interceptées par le Dôme de fer, et les résidents des communautés frontalières de Gaza ont très peu dormi, alors que les sirènes ont retenti toute la nuit.

Selon les médias israéliens, l’une des roquettes a même atterri près d’une école maternelle dans la région d’Eshkol.

En représailles des raids nocturnes et les tirs incessants des cerfs-volants et des ballons incendiaires en territoire israélien, la Force aérienne a attaqué 25 cibles du Hamas.

Alors que les tensions sont de plus en plus palpables dans le sud du pays, les partisans d’Israël ont déploré le manque de soutien international et l’absence de condamnation du Hamas. « Quelqu’un a pris la parole au Conseil des Droits de l’Homme pour condamner le retrait des États-Unis, mais pas pour condamner le barrage de roquettes du Hamas contre Israël la nuit? » Il a demandé Arsen Ostrovsky, un analyste politique de premier plan.

Source: Radio Jai