Related:

« Je suis avant tout un citoyen israélien », a déclaré Loay Sakas. « Je représente le pays et je veux que chacun ici vive en paix les uns avec les autres. »

Par JNS.org

Le kickboxeur arabo-israélien Loay Sakas a remporté la médaille d’or lors de la septième Coupe du monde de kickboxing international turc à Istanbul, qui s’est tenue du 12 au 15 mai.

L’athlète chrétien a hissé un drapeau israélien après avoir battu son adversaire slovaque Marek Karlik dans la catégorie des moins de 75 kilos.

Sakas a déclaré à la Douzième chaîne israélienne qu’il espérait encourager la coexistence en représentant Israël dans les compétitions internationales. « Je suis avant tout un citoyen israélien », a déclaré Sakas. « Je représente le pays et je veux que chacun ici vive en paix les uns avec les autres. »

Evoquant sa décision de brandir le drapeau israélien après sa victoire, il a expliqué : « Je m’attends à ce que chaque citoyen israélien agite le drapeau israélien. Je n’essaie pas d’énerver les gens ou quelque chose comme ça. J’agite le drapeau parce que je suis un citoyen israélien. »

L’athlète israélien a reconnu avoir reçu des critiques de la part des résidents arabes de sa ville natale de Kafr Yasif pour avoir représenté Israël sur la scène mondiale, mais a déclaré : « Je reçois également beaucoup de soutien de la part de beaucoup de gens pour ce que je fais, et je me concentre là-dessus« . selon le Times of Israel.

« Les gens peuvent penser ce qu’ils veulent ; Je suis israélien », a-t-il noté. « Si je marche dans la rue et que je vois quelqu’un attaquer un juif, je le protégerai. »

Pour se qualifier pour la finale, Sakas remporter gagner un match contre un athlète marocain, ce qu’il a fait. Son adversaire a cependant refusé de lui serrer la main à la fin du combat. Sakas a noté que pendant la Coupe du monde, la délégation marocaine et son entourage « nous ont crié toutes sortes de choses pendant le combat et ont fait une petite démonstration, mais, bien sûr, je n’y ai pas réagi ».