(Flash90) (Flash90)
Palestinian rioters on the Gaza border

Les émeutiers palestiniens à la frontière de Gaza ont pu bénéficier d’instructions particulièrement détaillées au sujet de la manière de commettre des actes de terrorisme sous couvert de la « Marche du retour ».

Par: L’équipe d’Unis avec Israël and PMW

Deux pages Facebook palestiniennes ainsi qu’un forum destiné à guider les émeutiers de Gaza ont fourni des instructions plus qu’implicites incitant à tuer et kidnapper des israéliens le lundi 14 mai, jour de l’ouverture de l’ambassade américaine à Jérusalem. Ces directives étaient par ailleurs accompagnées de suggestions quant aux procédés à employer pour les accomplir.

Il n’est pas possible de remonter clairement à la source de ces messages, et ainsi de prouver qu’ils ont été publiés par le Hamas. Toutefois, ce qui est certain et critique, c’est que les gazaouis ont été encouragés à se munir d’armes au cours des manifestations, et de les utiliser tant pour tuer que capturer des israéliens.

En détails, ces instruction recommandaient d’apporter ces armes lors des manifestations supposées pacifiques à la frontière de Gaza, de tuer « des soldats et des colons », ainsi que de kidnapper des citoyens israéliens, pour ensuite les utiliser comme monnaie de négociation et ainsi obtenir certaines conditions en Israël.

S’adressant aux « jeunes rebelles« , les sites ont demandé aux émeutiers de se munir d’armes et de les maintenir cachées « sauf si vous identifiez l’un des soldats ou colons (israéliens). Ne tuez pas de civils israéliens, remettez-les plutôt immédiatement à la résistance (Hamas), car c’est la le point que craint Israël, qui sait que celui qui capture peut imposer toutes les conditions qu’il veut« .

Les instructions portaient également sur le fait que, regroupés en masses, des palestiniens casseraient « de manière collective » la barrière de sécurité à l’aide de bulldozers, tout en étant aidés par des hauts-parleurs et des cris d’ « Allahu Akbar » (Dieu est le meilleur en arabe) par la foule ».

Les gazaouis ont également reçu l’ordre de ne pas s’occuper « des blessés ou des martyres« , et de ne pas leur venir en aide, mais de se concentrer sur « le champ de bataille« .

« La conclusion faite sur les événements de Gaza par certaines nouvelles agences, qui les qualifient de manifestations pacifiques est clairement fausse« , a conclu Palestinian Media Watch (PMW), à travers son rapport sur les instructions susmentionnées.