PM Benjamin Netanyahu (Marc Israel Sellem/POOL) (Marc Israel Sellem/POOL)
Netanyahu

Netanyahou a déclaré jeudi que la poursuite des tirs de roquettes depuis Gaza rendait inévitable une nouvelle guerre contre les terroristes dans l’enclave côtière.

Par l’équipe d’Unis avec Israël et AP

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a révélé que des plans avancés étaient en place pour frapper Gaza et a annoncé qu’il déciderait du moment optimal pour l’offensive, compte tenu du refus ou de l’incapacité des dirigeants du Hamas à Gaza d’arrêter les tirs quotidiens de roquettes depuis la bande.

“Je ne fais la guerre que si c’est le dernier recours et je ne risque pas la vie de nos soldats et de nos citoyens simplement pour me faire applaudir”, a déclaré Netanyahou dans une interview pour Kan Reshet Bet Radio. “Nous n’aurons probablement d’autre choix que de nous lancer dans une grande campagne, une guerre contre les forces terroristes à Gaza.

Le dirigeant israélien a annoncé une guerre à Gaza face à la demande d’une réponse plus ferme au terrorisme palestinien à la roquette, qui a souvent poussé des habitants du sud d’Israël à se mettre à l’abri. Netanyahou lui-même a dû être escorté par des gardes du corps lors d’une campagne électorale mardi, lorsque des activistes palestiniens ont tiré des roquettes sur la région depuis laquelle il s’exprimait.

Israël s’est complètement retiré de la bande de Gaza en 2005 et le groupe terroriste du Hamas a pris le contrôle du territoire deux ans plus tard par la force par un coup d’État sanglant destiné à remplacer le parti Fatah de Mahmoud Abbas. Israël et le Hamas se sont mené trois guerres et participé à plusieurs autres violences au cours de la dernière décennie.

Je ne commencerai pas la guerre une minute avant que nous soyons prêts et nous nous préparons à une” guerre différente “”, a ajouté Netanyahou jeudi, peu avant de s’envoler pour la Russie pour un entretien éclair avec le Président Vladimir Poutine.

Il s’agissait de la première interview majeure de Netanyahou avec un média grand public dans le cadre d’une campagne frénétique qui s’achèvera lorsque les élections israéliennes auront lieu la semaine prochaine.